Première: «Mein Kampf» publié en Allemagne

Actualisé

Première«Mein Kampf» publié en Allemagne

Des extraits de «Mein Kampf», l'ouvrage d'Adolf Hitler, vont pour la première fois depuis 1945 être publiés en Allemagne le 26 janvier.

L'éditeur britannique Peter McGee a expliqué par courriel qu'il allait publier «une brochure de 12 à 15 pages dans laquelle, d'un côté, des extraits de 'Mein Kampf' seront imprimés et de l'autre des commentaires d'un chercheur renommé», confirmant des informations de l'hebdomadaire Der Spiegel.

D'autres publications d'extraits sont prévues à la suite, de façon hebdomadaire, avec un tirage moyen pouvant atteindre 100'000 exemplaires.

«Tout le monde connaît (le livre) et y voit derrière une sorte de Bible diabolique national-socialiste», a-t-il justifié. «Mais personne ne l'a lu et n'a pu constater qu'il s'agit d'un ouvrage de piètre qualité et confus issu d'une pensée complètement tordue».

Interdit depuis 1945

«Mon Combat», rédigé par le Führer lors d'un séjour en prison en 1924 et 1925, est interdit depuis 1945 en Allemagne. Sur internet, sa version en anglais est toutefois en vente sur des sites marchands. Nombre d'experts font également valoir que de larges pans de cet ouvrage sont disponibles en allemand sur la Toile.

Le ministère des Finances de l'Etat régional de Bavière a hérité des droits d'auteurs après la Guerre et veille à ce que les écrits national-socialistes ne soient pas publiés.

Un porte-parole du ministère a annoncé lundi examiner une possible action en justice pour empêcher la publication de ces extraits.

Domaine public fin 2015

De son côté, le président du Conseil central des Juifs d'Allemagne, Dieter Graumann, a indiqué ne pas être farouchement opposé à la publication de «Mein Kampf». «Bien-sûr le mieux ce serait qu'il n'y ait pas de publication mais s'il doit y en avoir une alors il faut qu'elle soit assortie de commentaires d'historiens», a-t-il souligné auprès de l'AFP.

«Mein Kampf» doit tomber dans le domaine public fin 2015, soit 70 ans après la mort d'Adolf Hitler.

En 2009, la revue «Zeitungszeuge», éditée par Peter McGee, avait déjà suscité la polémique en publiant des extraits annotés de journaux nazis de l'époque. La Bavière avait tenté en vain d'en interdire la publication. (afp)

Ton opinion