Mélissa Theuriau: «Je ne veux pas être une people»
Actualisé

Mélissa Theuriau: «Je ne veux pas être une people»

La présentatrice de l'émission «Zone Interdite» sur M6, frâichement mariée au comédien Jamel Debbouze est encore plus traquée par les paparazzi.

Elle ne lâche cependant que peu d'informations sur sa «zone interdite».

En tant que présentatrice renommée d'une chaîne de télévision importante comme M6, Mélissa Theuriau est une personnalité intéressant les journalistes et autres paparazzi. Et ce n'est pas son mariage avec Jamel qui va changer la donne… bien au contraire.

A la question de savoir comment elle gère cette «peopolisation», la belle jeune femme a déclaré dans une interview au magazine Tv Hebdo du quotidien français Nice-matin: «Je ne gère rien du tout! Je subis tout en vivant très bien, je vous en remercie».

«Parler de moi c'est une horreur»

Si elle est souvent traquée par des paparazzi, cela ne l'empêche pas de vivre normalement. «On ne les aperçoit jamais donc… C'est juste fatiguant de voir des morceaux volés de sa vie privée mais il ne faut point s'en préoccuper».

Toujours est-il que peu d'informations ne filtrent sur la vie privée de Mélissa Theuriau qui confirme ne pas du tout apprécier parler d'elle. «J'aime le métier quand je fais des interviews […] mais être sur un plateau pour parler de moi, c'est une horreur», a expliqué la journaliste à Tv Hebdo avant d'ironiser: «Je parle volontiers de 'Zone interdite' mais pas de Ma zone interdite».

Un violon source de souffrance

Dans cet entretien, la nouvelle Madame Debbouze a tout de même dévoilé une petite partie de sa vie privée en parlant d'une douleur de son enfance liée à… un violon! «Enfant, le violon ne fut qu'un objet de souffrance. J'ai tardivement appris que mes parents m'avaient donné une vraie chance.

Mais cette souffrance étant surmontée, Mélissa a décidé de reprendre son activité musicale: «Avec le recul je m'y suis remise et je travaille avec un prof».

Pas de «20 heures» pour Mélissa

Comme elle l'avait déclaré sur le plateau de «T'empêches tout le monde de dormir» le 30 avril, Mélissa Theuriau a d'autre part confirmé qu'elle n'a aucunement l'intention de présenter un journal de 20 heures, comme des rumeurs le laissaient prétendre. «Je ne peux être plus claire, a insisté la présentatrice de «Zone interdite». L'exercice ne m'attire pas, n'est pas fait pour moi et je ne crois pas que ce soit l'actualité pour M6».

La journaliste française a bien l'intention de continuer de surfer sur la vague du succès entourant «Zone interdite» qui vient de fêter ses 15 ans d'existence.

fab

Ton opinion