Basketball: NBA: «Melo», l'arroseur qui fait croître l'espoir à New York
Actualisé

Basketball: NBA«Melo», l'arroseur qui fait croître l'espoir à New York

Il semble inarrêtable. Dimanche contre OKC, Carmelo Anthony a mené ses Knicks à leur 12e victoire de rang. L'ailier a mis 36 points, pour conclure sa semaine à 41,75 points de moyenne en quatre matches.

par
Marc Fragnière

Sous l'impulsion de son leader en feu, New York surfe sur la vague du succès et c'est toute la Grosse Pomme qui est en ébullition. A Oklahoma City, les Knicks ont une nouvelle fois pu compter sur l'apport offensif de «Melo».

Après ses trois rencontres à 40 points ou plus (50 à Miami, 40 à Atlanta, 41 contre Milwaukee), Carmelo Anthony avait toujours la mire bien réglée contre le Thunder. Il s'est également révélé d'une solidité à toute épreuve sous le panier, avec 12 rebonds... dont 9 offensifs!

Dans le sillage de son ailier vedette, New York a remporté son 12e succès de rang, prolongeant ainsi sa plus grande série de victoires depuis 1994 (15 succès). A cette époque-là, les carcasses des rugueux Pat Ewing, Charles Oakley, John Starks, Greg Anthony et Anthony Mason hantaient le vestiaire du Madison Square Garden et avaient permis à l'exigeant public new-yorkais de vibrer au bout du suspense d'une finale NBA perdue 4-3 contre les Houston Rockets d'Hakeem Olajuwon.

Désormais remontés au deuxième rang de la Conférence Est, derrière l'intouchable Miami Heat du trio magique LeBron James - Dwyane Wade - Chris Bosh, les Knicks font clairement figure de potentiels champions NBA. Des ambitions légitimées par les probants succès remportés à l'extérieur sur les parquets du champion en titre, Miami, et du finaliste malheureux de 2012, Oklahoma City. Sevrée de titre suprême depuis 1973, la «Big Apple» y croit!

Duel de flingueurs à couteaux tirés

En plantant neuf points de plus que son vis-à-vis Kevin Durant (36 contre 27), Carmelo Anthony a pris la tête du classement des gâchettes de la NBA. Avec une moyenne de 28,44 unités par match, il devance désormais son ami du Thunder de 0,09 point. Lors du premier de ses trois «sacres» dans ce classement particulier, Durant avait terminé meilleur scoreur de la Ligue en 2010 avec une moyenne de 30,146, contre 29,710 à LeBron James. Le «King» défendait alors les couleurs des Cleveland Cavaliers.

Ton opinion