Fête de la musique: Mélomanes en nombre en Suisse romande
Actualisé

Fête de la musiqueMélomanes en nombre en Suisse romande

A Genève, Lausanne et Neuchâtel, la 23e édition de la Fête de musique s'est terminée dimanche sur un bilan très positif.

Entre 200'000 et 250'000 personnes ont assisté à la Fête de la musique à Genève faisant de cette 23e édition un nouveau succès populaire. Environ 6000 musiciens se sont produits sur les 33 scènes disséminées sur les deux rives de la Cité. A Lausanne, 40'000 personnes ont assisté aux concerts dans toute la ville.

La météo idéale pour ce type de manifestation a permis à l'affluence de se maintenir sur l'ensemble des trois jours malgré une baisse de la fréquentation vendredi en début de soirée en raison de la concurrence du match opposant la Suisse à la France lors de la Coupe du monde de football.

Le public a terminé la soirée sur les différents sites et s'est rattrapé le samedi s'est réjoui le coordinateur de la Fête, Laurent Marty. Le même effet «Coupe du monde» a été observé à Neuchâtel. Le public s'est fait plus nombreux samedi pour venir écouter la quarantaine d'artistes.

A Genève, les 558 concerts programmés à l«intérieur comme à l'extérieur ont une nouvelle fois trouvé leur public. Plus de 800 personnes ont notamment assisté à un spectacle étonnant et inédit mêlant sport, culture et humour : la carte blanche offerte à Eklekto, l'ancien Centre de percussion de Genève. Deux équipes ont commenté, en direct et en percussion, la deuxième mi-temps du match Suisse-France dans la cour des Casemates.

Grande première à L'Abri

L'Abri, le nouvel espace culturel aménagé sous la terrasse Agrippa-d'Aubigné, a ouvert ses portes pour la première fois. Une trentaine de concerts se sont déroulés dans l'ancien bunker récemment réhabilité. Les deux salles l«une consacrée au classique et au baroque, la seconde au rock et à l'électro ont accueilli les spectacles simultanément ce qui en fait sa spécificité. La danse a, de son côté, fait sienne l'écrin de verdure qu'est le parc Beaulieu, présentant chorégraphes reconnues et d'autres en devenir.

Cette édition, lancée officiellement vendredi à la place de Neuve par la Flash-Mob «franco-suisse», a été marquée par une acoustique de grande qualité grâce à une scénographie conçue pour favoriser l'écoute, a expliqué Laurent Marty. Le côté festif de cette manifestation, qui s'est une nouvelle fois déroulée dans une ambiance très décontractée et familiale, a été accentué par l'installation de 1500 boules à facettes.

Le jeune public gâté

Pour la première fois, la programmation avait mis l'accent sur le jeune public en écho au fait que 2014 a été désignée Année internationale de l'enfance. Les différents spectacles, ateliers et animations musicales ont été tellement appréciés que des concerts pour les enfants feront partie intégrante de la prochaine édition de la Fête de la musique.

A Lausanne, le collectif «Ou êtes-vous tous?» a animé «avec grand succès» la scène ouverte de la station Grancy du métro, souligne le communiqué. Les notes rock du groupe Cheyennes ont ensuite résonné sur cette place. La place du Flon a elle notamment pu profiter de la mélodie punk de Kenny Swiss Side. (ats)

Ton opinion