Etats-Unis: Membres d'une secte, ils battent leur fils à mort
Actualisé

Etats-UnisMembres d'une secte, ils battent leur fils à mort

Deux ados de 19 et 17 ans ont été battus pendant des heures par leurs parents et plusieurs membres d'une secte. L'un des deux est décédé.

par
che/afp
La maison où vivaient les deux adolescents et leurs parents.

La maison où vivaient les deux adolescents et leurs parents.

L'adolescent américain récemment battu à mort par ses parents et plusieurs membres de leur secte dans l'Etat de New York avait fait part de son souhait d'en partir, a indiqué vendredi la police.

Selon le quotidien local Syracuse Post-Standard, des habitants du quartiers affirment avoir toujours trouvé «bizarre» cette organisation, entendant des «chants au milieu de la nuit» et de nombreux «chiens élevés dans l'église».

Durant la nuit de dimanche à lundi dernier, l'adolescent de 19 ans, Lucas Leonard, et son frère de 17 ans, Christopher, avaient, lors d'une «session de conseil spirituel», été battus pendant des heures par leurs parents et plusieurs autres membres de la «World of Life Christian Church», installée dans une ancienne école de New Hartford, à environ 400 km au nord-ouest de la ville de New York.

Un mort et un blessé grave

Lucas est décédé le lendemain tandis que son frère Christopher, grièvement blessé, restait hospitalisé vendredi. «Nous ne savons pas encore pourquoi la séance est devenue si violente», a déclaré le chef de la police de New Hartford Michael Inserra lors d'une conférence de presse.

Mais il a précisé que l'aîné des frères avait «exprimé le désir de quitter» la secte, créée dans les années 1980, et qui compterait une quarantaine de membres dont plusieurs enfants. La presse américaine rapporte que l'objectif des supplices semble avoir été d'obliger les deux jeunes garçons à confesser «leurs pêchés passés» et à «demander pardon».

Selon le Washington Post, les parents, après avoir constaté que l'un des deux adolescents avait arrêté de respirer, ont conduit le jeune homme à l'hôpital, reportant une possible blessure par balle. Les médecins ont rapidement établi que la mort avait été causée par les nombreux coups sur tout le torse, dos, jambes et parties génitales du jeune homme et nullement par balle.

En se rendant dans les locaux de la secte, la police a retrouvé le plus jeune des deux frères grièvement blessé, et plusieurs autres enfants, immédiatement placés auprès d'organisations sociales.

Accusations de pédophilie rejetées

Michael Inserra a catégoriquement démenti des accusations portées par le père, Bruce Leonard, 65 ans, selon lequel son fils décédé était un pédophile. Michael Inserra a précisé que tous les enfants de la secte avaient été longuement interrogés et qu'il n'y avait «absolument aucune indication du moindre abus sexuel».

Il a ajouté que les frères avaient notamment été battus au moyen d'un câble. Leurs parents, Bruce et Deborah Leonard, 59 ans, ont été inculpés d'homicide et devaient comparaître vendredi après-midi devant un juge, mais l'audience a été repoussée à vendredi prochain. La mère, selon une source du Washington Post, aurait été trop faible et introvertie pour s'opposer au lynchage de son fils.

Quatre autres membres de la secte, dont une demi-soeur des adolescents, ont également été inculpés.

Ton opinion