Ukraine: Membres de la Croix-Rouge brièvement arrêtés
Actualisé

UkraineMembres de la Croix-Rouge brièvement arrêtés

Du personnel de la Croix-Rouge, soupçonnés d'espionnage, ont été retenus quelques heures par des pro-russes vendredi, à Donetsk, en Ukraine.

Les membres de la Croix-Rouge arrêtés vendredi soir à Donetsk, place forte des pro-russes dans l'est de l'Ukraine, ont été libérés, a annoncé samedi à l'AFP une responsable de l'organisation à Kiev. L'un d'eux a été passé à tabac, a annoncé samedi une représentante de l'organisation à Kiev.

«Une équipe (...) de la Croix-Rouge locale et un membre de la Croix-Rouge internationale ont été arrêtés. Ils sont tous libres à présent», a-t-elle indiqué, précisant que le membre international de l'équipe était de nationalité suisse.

«Selon les dernières informations dont nous disposons, ils ont été libérés la nuit dernière vers 02H00», a-t-elle dit. «Nous ne savons pas par qui ils ont été détenus». Plus tôt samedi, un porte-parole des autorités séparatistes pro-russes à Donetsk avait indiqué que les membres de l'équipe avaient été arrêtés en raison de soupçons d'espionnage.

Sept personnes arrêtées

«Ils ont été arrêtés hier (ndlr: vendredi). On les soupçonne de faire de l'espionnage et on vérifie actuellement ces accusations», avait déclaré le porte-parole adjoint de la «République de Donetsk», autoproclamée par les pro-russes, M. Kiril Roudenko, sans pouvoir préciser si un Français figure parmi les personnes arrêtées. Selon un site local d'informations, Novosti Donbassa, sept personnes ont été arrêtées, dont un ressortissant français.

Le Novosti Bonbassa précise que les miliciens ont emporté de grandes quantités de médicaments. Au siège genevois de la Croix-Rouge, on signale seulement qu'un «incident s'est produit la nuit dernière». Sur son site internet, l'organisation précise que des médicaments avaient été livrés le 7 mai à l'antenne de Donetsk en vue de leur distribution. D'intenses combats entre séparatistes et forces gouvernementales ont éclaté ces derniers jours dans la région.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Genève a annoncé cette semaine avoir renforcé sa présence dans plusieurs villes d'Ukraine où des troubles ont éclaté, dont Donetsk. (ats/afp)

Ton opinion