18.06.2018 à 15:29

Football – MondialMême blessé, Vincent Kompany reste à son poste

Le capitaine de l'équipe de Belgique ne sera pas en état de jouer avant le dernier match de groupe des Diables Rouges. Mais il ne sera pas renvoyé chez lui.

par
duf
La Belgique espère revoir son capitaine avant la fin de la phase de groupes.

La Belgique espère revoir son capitaine avant la fin de la phase de groupes.

Keystone/AP/Geert Vanden Wijngaert

Des blessures, Vincent Kompany commence à en avoir collectionné un joli paquet tout au long de sa carrière professionnelle. Mais le capitaine de la sélection belge et de Manchester City est un modèle d'abnégation et n'a pas peur de souffrir à répétition pour exercer son métier au meilleur niveau. C'est certainement pour son éthique et son statut de leader naturel que Roberto Martinez a décidé de le maintenir dans son effectif de 23 internationaux prêts à en découdre dans la Coupe du monde en Russie.

Lundi à 17h, la Belgique affronte le Panama pour son entrée en lice dans ce Mondial. Mais Kompany ne sera pas sur le terrain. Il souffre d'une nouvelle blessure, subie à l'aine voici deux semaines lors d'un match de préparation face au Portugal. Au mieux, le capitaine sera apte à disputer le dernier match de groupe des Belges, le jeudi 28 juin à 20h, face à l'Angleterre. Mais coach Martinez, qui aurait pu procéder à un changement de dernière minute dans son groupe jusqu'à dimanche, a décidé de garder son robuste défenseur central au sein de l'équipe.

Vermaelen également touché

«Nous allons maintenir la liste des 23 joueurs annoncés, a confirmé le sélectionneur. On ne va utiliser aucun changement. L'état de Vinny a mieux évolué que nous le pensions, alors que nous estimions déjà qu'il pourrait avoir une occasion d'être impliqué dans la phase de groupe. Maintenant cette chance est plus forte», a souligné Roberto Martinez, relevant encore que Kompany était une pièce «précieuse» de son collectif en raison de son «expérience» et de son «savoir-faire». Le tacticien doit également composer avec l'incertitude concernant un autre membre de sa charnière défensive. Thomas Vermaelen lutte en effet pour éradiquer un problème à la cuisse. Le joueur de Barcelone, ménagé, est resté au camp de base moscovite de la Belgique au lieu de se déplacer avec l'équipe à Sotchi pour y affronter les Panaméens.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!