Actualisé

Suisse romande«Même Chuck Norris a peur pour le climat»

Plusieurs manifestations pour le climat se déroulent en Suisse romande. Plus de 10'000 personnes ont défilé à Lausanne, elles étaient plus de 4000 à Genève.

par
fnt/leo

Découvrez en images le cortège lausannois.

Le mouvement pour le climat ne s'essouffle pas. Des adultes de tout âge se sont joints samedi aux jeunes pour manifester en masse en faveur du climat. Ils ont été plus de 38'000 à se mobiliser dans une dizaine de villes à travers tout le pays. Les organisateurs estiment eux la participation à plus de 65'000.

Selon un porte-parole de la police lausannoise, la manifestation a attiré dans la capitale vaudoise plus de 10'000 personnes, venues réclamer des mesures urgentes pour contrer le réchauffement climatique. Parmi elles, plusieurs personnalités ont fait le déplacement tel que le musicien Henri Dès et le prix Nobel de Chimie Jacques Dubochet. «Pour moi, c'est révolutionnaire. Ça change la marche de notre société. C'est un événement historique», a-t-il précisé au micro de Keystone-ATS (voir la vidéo ci-dessous).

Manif pour le climat à Lausanne

Les Vaudois ont démontré leur attachement au climat en sortant massivement dans les rues de Lausanne. Ils étaient plus de 10 mille.

Initiative de la jeunesse, toutes les générations étaient représentées dans la foule. «La manifestation s'est déroulée dans une ambiance bon enfant avec beaucoup de familles, aucun incident n'est à déplorer», a précisé la police.

Futur à reconquérir

Le cortège est parti peu après 15h00 de la gare de Lausanne pour rallier la place de la Riponne.« On est plus chauds, plus chauds que le climat», «Et un et deux et trois degrés, c'est un crime contre l'humanité», ou encore «Les petits pas ça suffit pas», ont notamment scandé les manifestants. Si la banderole de tête, elle arborait le slogan "Reconquérons notre futur", des pancartes de manifestants de tous âges affichaient des formules dignes de punchlines, comme: «Même Chuck Norris a peur pour le cilmat», «Nique pas ta mer», «Pensez aux enfants: n'en faites pas», ou «Ta planète, tu la préfères bleue ou bien cuite?»

UBS et Credit Suisse hués au bout du lac

Plus de 4000 personnes ont défilé dans les rues de Genève. Si les jeunes constituaient la grande majorité du public, toutes les générations étaient représentées, enfants comme grand-parents. Des personnalités politiques étaient également présentes. L'ancienne présidente de la Confédération Ruth Dreifuss s'était ainsi glissée en toute discrétion dans le cortège genevois.

Manifestation pour le climat à Genève

Ils étaient 4000 manifestants samedi à Genève pour la marche pour le climat.

Vers 14h, le cortège est parti de la place des 22-Cantons pour ensuite passer par le pont du Mont-Blanc, et les Rues-Basses. Sitting, minutes de silence, et évidemment slogans à la criée ont rythmé la manifestation.

Le passage devant les banques UBS et Credit Suisse a suscité un concert de huées et de sifflets. «UBS Credit Suisse, tous complices!», scandait-on. Un mur d'un des établissements bancaires a été tagué, a précisé le porte-parole de la police genevoise Jean-Philippe Brandt. Pour le reste, aucun incident n'a été relevé, tout s'est déroulé dans le calme. Le cortège s'est terminé à la Place Neuve, aux alentours de 16h.

Environ 500 à Delémont

Les Jurassiens sont aussi descendus dans la rue samedi pour faire entendre leurs revendications. Ils étaient environ 500 à Delémont.

A Bienne, après un rassemblement dans la vieille-ville, les manifestants, entre 1000 et 1100 selon les organisateurs et l'inspection de la police, ont formé un cortège pour gagner la Place centrale. Les orateurs ont dénoncé l'inaction des milieux politiques et économiques face aux changements climatiques.

Et ailleurs en Suisse

Outre Sarine, le mouvement a été tout aussi suivi. Plus de 10'000 personnes se sont réunies à Zurich. Ecoliers, jeunes, mais aussi parents accompagnés de leurs enfants ou encore retraités ont aussi répondu présents à Bâle, où ils étaient 4000 à s'être rassemblés.

A Berne, se tenant par l'épaule, environ 2000 personnes ont fait vibrer le Waisenhausplatz. A Lucerne, les 2000 participants ont scandé «Nous sommes ici, nous faisons du bruit parce que vous nous volez notre avenir.»

Et à Soleure, quelque 800 personnes. Même le Tessin était touché par la vague de grève pour la protection du climat. Un millier de personnes, jeunes et familles mélangés, se sont rassemblées à Bellinzone.

Il y a deux semaines, 22'000 écoliers avaient courbé l'école pour manifester dans toute la Suisse, dont 8000 rien qu'à Lausanne.

(fnt/leo/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!