Drame de Daillon (VS): Même diminué, l'assassin présumé sera jugé
Actualisé

Drame de Daillon (VS)Même diminué, l'assassin présumé sera jugé

L'assassin présumé de Daillon (Valais) sera finalement jugé devant un tribunal. Mais le public trouvera porte close.

par
Christian Humbert
1 / 49
14.06.2018 L'assassin présumé de Daillon (Valais) sera finalement jugé devant un tribunal. Mais le public trouvera porte close. puisque le procès aura lieu à huis clos.

14.06.2018 L'assassin présumé de Daillon (Valais) sera finalement jugé devant un tribunal. Mais le public trouvera porte close. puisque le procès aura lieu à huis clos.

Keystone/Olivier Maire
08.06.16 La procureure valaisanne propose un procès allégé pour le prévenu. Cette idée ne ravit pas certains avocats des plaignants, alors que d'autres sont ouverts à cette initiative.

08.06.16 La procureure valaisanne propose un procès allégé pour le prévenu. Cette idée ne ravit pas certains avocats des plaignants, alors que d'autres sont ouverts à cette initiative.

Keystone
31.08.15 Une seconde expertise psy affirme que le tueur n'est pas incurable. Les spécialistes estiment qu'avec un traitement et une abstinence à l'alcool et à la drogue, l'homme pourrait être soigné.

31.08.15 Une seconde expertise psy affirme que le tueur n'est pas incurable. Les spécialistes estiment qu'avec un traitement et une abstinence à l'alcool et à la drogue, l'homme pourrait être soigné.

Keystone/Laurent Gillieron

Seules les parties, les avocats et les journalistes pourront assister au procès de Florian. Il comparaîtra cet été pour avoir tué deux proches et en avoir blessé deux autres lors d'une tuerie le 2 janvier 2013 ( voir encadré). Il a fallu quatre ans à la procureure chargée du dossier pour boucler son enquête faite d'analyses techniques et d'expertises psychiatriques.

L'instruction a finalement conclu que Florian, qui fêtera ses 39 ans en septembre, était persuadé d'être un enfant volé. Victime de schizophrénie paranoïde, sous l'influence d'alcool (deux pour mille) , il était en situation de détresse au moment de s'emparer d'un mousqueton et d'un fusil de chasse. L'ancien dessinateur en génie civil devenu rentier AI est considéré comme irresponsable.

C'est ce qu'ont estimé deux psychiatres en raison de sa maladie chronique: «Sa capacité à percevoir son caractère illicite est diminué». La justice valaisanne n'était pas très chaude pour un procès. Elle avait la possibilité de juger Florian irresponsable et d'ordonner son internement. L'avocat d'une partie civile, le conseiller national Jean Luc Addor, s'est battu pour qu'un tribunal puisse constater la responsabilité ou l'irresponsabilité de l'assassin présumé. Ce sont trois juges professionnels qui en décideront au cours d'une courte audience en août dans un huis-clos partiel.

Un profil psychologique trouble

C'est au soir du 2 janvier que trente coups de feu ont retenti dans le hameau de Daillon. Ivre, Florian, finalement maîtrisé par la police qui avait investi le village, a tué trois femmes et blessé deux hommes. Marqué par une rupture et un burn out, buveur et fumeur de cannabis, il croyait avoir été kidnappé enfants et imaginait ses proches comme des séquestrateurs. C'est à eux qu'il en voulait le plus.

Ton opinion