Contact avec un patient Omicron – Même les vaccinés sont envoyés en quarantaine pendant 10 jours
Publié

Contact avec un patient OmicronMême les vaccinés sont envoyés en quarantaine pendant 10 jours

Toute personne ayant eu un contact rapproché avec une personne ayant contracté le variant Omicron doit se mettre en quarantaine. Personne n’échappe à cette règle, pas même les vaccinés.

par
Claudia Blumer/ofu
Si elles ont été en contact avec le variant Omicron, les personnes vaccinées doivent, au même titre que les autres, se mettre en quarantaine. 

Si elles ont été en contact avec le variant Omicron, les personnes vaccinées doivent, au même titre que les autres, se mettre en quarantaine.

20min/Marvin Ancian

Les autorités ne rigolent pas avec le nouveau variant Omicron. Tant que l’on ignore sa dangerosité et à quel point il est contagieux, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) prend toutes les mesures de précaution nécessaires. Ainsi, toute personne – vaccinée ou pas – ayant été en contact rapproché avec un patient infecté par le nouveau variant est tenue de se mettre en quarantaine. C’est ce qu’a confirmé l’OFSP à nos collègues de «20 Minuten».

On parle de contact rapproché lorsqu’on est resté plus de quinze minutes à moins d’un mètre et demi d’une personne infectée et que l’on ne portait pas de masque pendant ce temps-là. La quarantaine est par ailleurs également exigée lorsqu’il s’agit uniquement d’une suspicion d’infection. Il n’est pas non plus possible de raccourcir la durée des 10 jours par le biais d’un test, informe Patrick Mathys, de l’OFSP.

À l’heure actuelle, de nombreuses personnes en Suisse se retrouvent en quarantaine à cause du variant Omicron. Et la situation devrait encore s’accentuer ces prochains jours. À Bâle-Ville, où un cas d’infection au variant Omicron a été confirmé, plus de 100 personnes ont été placées en quarantaine. L’OFSP n’est, pour l’heure, pas en mesure de chiffrer le nombre de suspicions d’infection à Omicron.

Un des deux premiers porteurs du variant Omicron en Suisse est un gymnasien bâlois de 19 ans. Il fréquente le gymnase du Kirschgarten (BS).

Un des deux premiers porteurs du variant Omicron en Suisse est un gymnasien bâlois de 19 ans. Il fréquente le gymnase du Kirschgarten (BS).

Bildbank Basel-Stadt

Ton opinion

390 commentaires