Actualisé 13.03.2013 à 11:24

Ex-patron de LonzaMême licencié, il touche 5,7 millions

Licencié en janvier 2012, l'ancien directeur général (CEO) du groupe bâlois pharma-chimique Lonza, Stefan Borgas, a continué à recevoir une rémunération durant l'année.

Stefan Borgas a par ailleurs reçu quelque 47'800 actions Lonza d'une valeur de plus de 1,5 millions de francs.

Stefan Borgas a par ailleurs reçu quelque 47'800 actions Lonza d'une valeur de plus de 1,5 millions de francs.

La somme, évaluée à 5,7 millions de francs selon le rapport annuel publié mardi, représente plus du tiers du montant global alloué aux huit personnes qui composent la direction. Elle inclut une indemnité de départ de 3,3 millions de francs, ont relevé mercredi plusieurs titres de la galaxie Tamedia, notamment le «Tages-Anzeiger», le «Bund» et la «Basler Zeitung».

Outre son indemnité de départ, M. Borgas, dont Lonza s'est séparé en raison de résultats atteints insuffisants aux yeux du conseil d'administration, a continué à toucher salaire et indemnités jusqu'à la fin du délai de résiliation contractuel fixé, soit jusqu'à fin mai.

Il a par ailleurs reçu quelque 47'800 actions Lonza qui lui avaient été accordées pour les deux années précédentes. Au moment où il les a touchées, leur valeur s'élevait à 1,67 million de francs. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!