Hockey - Mondial: «Même lorsqu'on marque, on annule nos buts»
Actualisé

Hockey - Mondial«Même lorsqu'on marque, on annule nos buts»

La Suisse a perdu 2-3 face aux Etats-Unis son deuxième match du mondial de Minsk. Un revers entaché de deux réussites annulées pour des hors-jeu peu évidents.

par
Grégory Beaud
Minsk
Craig Smith a pris en défaut la défense suisse et Reto Berra.

Craig Smith a pris en défaut la défense suisse et Reto Berra.

En zone mixte, Damien Brunner ne décolérait toujours pas. L'attaquant de New Jersey a été le héros malheureux de l'un des deux buts annulés pour hors-jeu. «C'est un arbitrage incompréhensible», a-t-il vociféré. Tant sur la première que sur la seconde action, la décision frustre les Suisses. A raison, puisqu'il semble qu'à chaque fois le jeu aurait pu se poursuivre tant il est difficile de visualiser les hors-jeu. Images à l'appui.

«Difficile à avaler»

Thomas Rüfenacht et Simon Moser ont vu leurs réussites annulées. «Vous voyez, même lorsque l'on marque des buts, les arbitres nous les annulent», a tenté d'ironiser le premier «buteur fantôme». Le futur attaquant de Berne fait évidemment allusion à l'interminable période de disette offensive de son équipe qui a pris fin après 236 minutes. Le No 9 de l'équipe de Suisse a donc éphémèrement donné l'avantage à la Suisse contre les Etats-Unis... avant que les arbitres ne se ravisent. «J'aurais adoré marquer le but décisif contre les USA, a-t-il poursuivi. Comme je possède la double nationalité, cela aurait été vraiment particulier.»

Plus de 30 minutes après la fin du match, Sean Simpson n'avait, lui aussi, pas digéré la tournure des événements. «Je ne me plains jamais des arbitres. Mais là, je suis amèrement déçu de leur performance. En quatre ans à la tête de l'équipe de Suisse, c'est la 1re fois que je mentionne l'arbitrage. Mais se faire annuler deux buts en fin de match ainsi, c'est difficile à avaler.» Soucieux de ne pas critiquer frontalement les arbitres, Sean Simpson a tout de même précisé: «Je ne suis pas un pleureur, mais sur la seconde action de la discorde, on voit clairement à la vidéo que le juge de ligne dit qu'il n'y a pas hors-jeu. Ensuite ils discutent et annulent. Je ne comprends pas....»

Berra solide

Si la déception était plus que légitime, les joueurs suisses peuvent tout de même retirer du positif de cette défaite. Contrairement à la veille face à la Russie, la Suisse a cette fois-ci livré une belle prestation et a poussé les Etats-Unis dans ses derniers retranchements. «Mais on sort à nouveau battu, a balayé Thomas Rüfenacht. Nous avons du caractère et l'avons prouvé. Mais nous devrons en avoir encore plus face à la Biélorussie (ndlr: lundi), car nous n'aurons pas le droit de perdre un troisième match de rang.»

Dans le marasme ambiant, la Suisse a tout de même une satisfaction concrète à retirer de cette défaite. Fébrile contre la Sbornaja vendredi, Leonardo Genoni a cédé sa place devant le filet à Reto Berra. Cette rocade était prévue depuis jeudi déjà. Mais le gardien de l'Avalanche du Colorado semble bien avoir décroché la place de titulaire face aux Etats-Unis. C'est lui qui a endigué la furia américaine en début de rencontre en réalisant plusieurs arrêts clés. Las, l'enchaînement d'événements en fin de match a éclipsé cette performance.

La Lettonie surprend la Finlande

Hockey sur glace Dans le groupe B, la Lettonie a réussi un petit exploit en se défaisant de la Finlande 3-2 après avoir été menée 2-1.

Daugavins (7e) a égalisé pour les hommes de Ted Nolan, puis Mantyla a redonné une longueur d'avance aux Finlandais à la 32e. Les Baltes ont refait leur retard dans l'ultime période en frappant à deux reprises sur le jeu de puissance par Sotnieks (48e) et Kulda (53e). Et dire que les Lettons n'ont adressé que trois tirs sur le portier de Nashville, Pekka Rinne, au cours des vingt dernières minutes.

Un peu plus tôt dans la journée, l'Allemagne a égaré un point contre le Kazakhstan pour son entrée en lice dans le tournoi. Les hommes de Pat Cortina ont eu besoin des tirs au but (victoire 2-1) pour dominer les joueurs de l'Est. C'est Oppenheimer qui a inscrit le penalty décisif. Avant cela, les Allemands ont expédié 43 tirs sur le portier Yeremeyev contre seulement 17 côté kazakh.

Dans le groupe A, la Norvège n'a pas manqué d'inscrire ses trois premiers points en venant facilement à bout de l'Italie (3-0). Les Nordiques ont marqué un but lors de chaque tiers. Même sanction infligée par la Suède à son voisin danois. L'homme du match du côté du Tre Kronor a été l'attaquant des Calgary Flames, Mikael Backlund. Le centre de 25 ans a inscrit les deux premiers buts suédois.

Les Canadiens se sont bien repris 24 heures après leur camouflet contre la France (défaite 3-2 tab). Les joueurs à la feuille d'érable ont dominé la Slovaquie 4-1. Joel Ward s'est distingué en inscrivant un doublé.

FRUSTRANT. Les USA ont rapidement pris la rencontre à leur compte sans tromper la vigilance de Berra. Largement meilleure que face à la Russie, la Suisse a mieux terminé la première période qui s’est soldée par un 0-0. Sur une passe lumineuse de Fiala, Hollenstein a pu ouvrir la marque (22e). Alors que la Suisse a raté deux grosses chances de doubler la mise, Müller a égalisé pour les Etats-Unis. Le joueur de Kloten a trompé Berra en solo. Trois minutes plus tard, après un numéro de Romy, Brunner a su exploiter le rebond pour redonner l’avantage aux Helvètes. Entame de dernier tiers catastrophique avec un but en power-play de Smith (42e). Aux 49e et 55e minutes, des buts de Rüfenacht et Moser ont été annulés. Peu avant le deuxième, Smith avait donné l’avantage aux Etats-Unis. Un avantage qui a tenu jusqu’à la sirène.

Etats-Unis - Suisse 3-2 (0-0 1-2 2-0)

Buts: 22e Hollenstein (Fiala) 0-1. 27e Mueller (Stapleton, Petry) 1-1. 30e Brunner (Romy) 1-2. 42e Smith (Nelson, Johnson/à 5 contre 4) 2-2. 54e Johnson (Jones) 3-2.

Pénalités: 6 x 2' contre les Etats-Unis, 6 x 2' contre la Suisse.

Etats-Unis: Thomas; Trouba, Dekeyser; Petry, Gardiner; Jones, McCabe; Donovan; Smith, Johnson, Nelson; Abdelkader, Gaudreau, Trocheck; Wingels, Stapleton, Mueller; McDonald, Kevin Hayes, Shore; Jimmy Hayes.

Suisse: Berra; Schlumpf, Josi; Blum, Grossmann; Weber, Seger; Kukan; Brunner, Romy, Moser; Fiala, Cunti, Hollenstein; Plüss, Ambühl, Suri; Stancescu, Schäppi, Rüfenacht.

Notes: les Etats-Unis sans Hellebuyck, Murphy ni Miele (surnuméraires); la Suisse sans Mayer, Ramholt, Froidevaux (surnuméraires) ni Bärtschi (blessé). 44e tir sur le poteau de Shore. 49e but de Rüfenacht annulé pour hors-jeu. 55e but de Moser annulé pour hors-jeu. 59'22 Temps-mort de la Suisse. La Suisse joue sans gardien dès 59'00.

Ton opinion