Football - Coupe du monde: Même pas peur de la fin du mercato
Actualisé

Football - Coupe du mondeMême pas peur de la fin du mercato

Une fois n'est pas coutume, on joue le dernier jour du marché des transferts estival. Vladimir Petkovic et les siens sont presque tranquilles.

par
Robin Carrel
St-Gall
Le Lucernois Stephan Lichtsteiner et un des rares Suisses à pouvoir potentiellement être impacté par le dernier jour du mercato.

Le Lucernois Stephan Lichtsteiner et un des rares Suisses à pouvoir potentiellement être impacté par le dernier jour du mercato.

Keystone/Peter Schneider

Est-ce que Kylian Mbappé va finir par enfin s'engager officiellement avec le PSG? Vincent Janssen ou Stefan de Vrij vont-il devoir quitter leurs coéquipiers à la mi-temps de France – Pays-Bas pour aller vite passer une visite médicale dans un autre club en avion privé? Joao Moutinho et William Carvalho sont-ils susceptibles de devoir prendre rapidement leur douche pour signer un contrat ailleurs juste avant les douze coups de minuit?

La date de la fin du mercato d'été est en général fixée au 31 août et elle est toujours très attendue par les supporters de football. Les clubs, eux, farfouillent tous azimuts pour trouver un ultime renfort, pour essayer de frapper un dernier grand coup ou pour tenter de remédier à un début de saison raté. Pas de chance, cette fois, c'est une date officielle de matches internationaux et certains des joueurs les plus côtés batailleront sur les prés. D'où la possibilité de voir quelques moments un peu incongrus autour des stades, pour les individualités encore susceptibles de changer d'air.

Devoirs de vacances bien faits

Heureusement pour lui, Vladimir Petkovic a des hommes qui ont bien fait leurs devoirs de vacances. Non seulement certains de ses internationaux qui ne jouaient pas ou peu ont trouvé de l'embauche ailleurs, dans des équipes qui leur font davantage confiance, mais en outre, une grande majorité d'entre eux ont réglé le cas assez vite pour arriver la tête focalisée sur les trois points à prendre contre Andorre. Ce qui n'est de loin pas le cas d'autres cadors européens sur le pont ce jeudi, tels la France, le Portugal, la Belgique ou les Pays-Bas, qui ont tous quelques cas en suspens. Pas la meilleure manière d'aborder des matches qualificatifs pour une Coupe du monde...

Si le sélectionneur suisse est plutôt serein quant à son vestiaire, il trouve tout de même que les choses devraient être adaptées aux circonstances. «Ça vaut pour tout le monde qui joue ce soir-là.... Mais c'est vrai que ce serait mieux que le mercato ferme un jour avant le match, a-t-il dit à St-Gall, avant de défier Andorre. On n'y pense pas tellement, mais il faut de toute façon faire avec et se concentrer sur ce qu'on a à faire sur le terrain.» A part Lichtsteiner, Mehmedi, Moubandje ou une vraie surprise, on ne voit pas qui pourrait bouger dans la dernière ligne droite.

«On compose»

Didier Deschamps et son équipe de France jouent aussi ce jeudi, un match potentiellement décisif face aux Pays-Bas. Et le Basque est plus dans le doute, car pas mal de ses éléments sont susceptibles d'avoir la tête ailleurs. «On subit beaucoup de choses en tant que sélectionneurs, comme les entraîneurs de club, d'ailleurs. Je pense aussi que le mercato traîne en longueur. Mes collègues sélectionneurs et moi sommes tous logés à la même enseigne. On compose avec les équipes... Leurs intérêts ne sont pas les mêmes que les nôtres.»

Giampiero Ventura, lui, ne jouera que 48 heures plus tard, en Espagne. Mais il pense sensiblement la même chose: «C'est toujours l'équipe nationale qui paie dans ce genre de situations... J'ai toujours dit que le mercato devait se terminer 24 heures avant le début de saison.» Certains entraîneurs de clubs commencent eux aussi à estimer que le marché devrait fermer la veille du début des hostilités. Malheureusement pour eux, ce qui semble relever de la pure logique sur le plan footballistique est bien souvent contredit par les intérêts financiers des uns et des autres. Et dans ces cas-là, les sélections ne sont que rarement les mieux servies.

Ton opinion