Série - Même si elle doute, Rose Byrne a appris à s’aimer

Publié

SérieMême si elle doute, Rose Byrne a appris à s’aimer

Dans la série «Physical», l’actrice incarne une femme au foyer qui connaît le succès grâce à l’aérobic.

par
Henry Arnaud, Los Angeles

Des comédies comme «Nos pires voisins», avec Zac Efron, aux blockbusters tel que «X-Men», l’Australienne de 41 ans a touché à tous les genres. Dans la nouvelle série d’Apple TV+, qui a commencé le 18 juin 2021, elle se glisse dans la peau de Sheila, une prêtresse de l’aérobic des années 1980.

Avez-vous hésité avant d’accepter cette série sexy?

Non, car j’ai adoré le scénario de «Physical». On aborde le féminisme des années 1980 qui n’a rien à voir avec celui d’aujourd’hui. J’incarne une femme qui rencontre le succès avec des cours de gym à une époque où ce phénomène était totalement nouveau. De nos jours, nous avons des coaches ou des gourous pour tout. Sheila n’a pas d’agent et doit tout gérer seule. Notre série est inspirée de faits réels. L’aspect sexy est primordial. C’est à cette époque qu’est née la culture du corps.

Quelle relation avez-vous avec votre physique?

J’assume mon corps. Chaque personne doute quand elle se regarde dans un miroir et je ne fais pas exception. Cependant, j’ai appris à accepter mon physique. C’est la seule option possible lorsque son travail est d’avoir une caméra devant soi.

Les tenues que vous portez dans «Physical» ne cachent rien de vos formes.

Il a fallu des semaines d’essayages pour trouver la tenue parfaite. Elle devait être échancrée, épouser mes mouvements, être belle à l’écran et supporter la transpiration. La magie de l’aérobic, c’est que l’on transpire tellement que j’en oubliais ce que je portais. Je me concentrais sur les chorégraphies car je n’avais pas le droit de me tromper.

On vous voit manger des hamburgers dans le premier épisode. Combien de fois avez-vous dû refaire cette séquence?

Je ne me souviens plus du nombre exact, mais on m’avait installé un seau pour que je puisse cracher au lieu d’avaler ces hamburgers. Je craignais l’indigestion (rires). Vous n’avez pas idée du nombre d’heures de préparation nécessaires avant de tourner pour savoir s’il fallait trouver des burgers végétariens, avoir une grande chaîne de fast-food comme McDo, etc. À côté, les scènes d’aérobic étaient presque faciles!

Ton opinion

0 commentaires