Vallée de joux: Même s’il gelait, le lac ne s’offrirait pas aux promeneurs

Publié

Vallée de jouxMême s’il gelait, le lac ne s’offrirait pas aux promeneurs

Les communes qui bordent le lac se sont mises d’accord. La situation sanitaire ne permettrait pas aux visiteurs de venir fouler la glace, même si une couche suffisamment épaisse venait à se former.

Les autorités ont pris les devants alors que la surface n’est pas suffisamment gelée. 

Les autorités ont pris les devants alors que la surface n’est pas suffisamment gelée.

Vallée de Joux tourisme

Avec la fermeture des patinoires dans le canton, le lac de Joux représentait le dernier espoir des amoureux de la glisse. Un espoir douché ce week-end, relate «24 heures». Les communes qui bordent l’étendue d’eau ont décidé qu’elles interdiraient l’accès à la glace, si celle-ci devait arriver. «On ne peut pas demander aux commerces de fermer et de l’autre côté laisser les gens s’agglutiner sur la glace, justifie Carole Dubois, municipale au Chenit. Une année où les conditions étaient idéales, entre 15’000 et 20’000 personnes étaient montées.» Impossible pour les communes de gérer un tel flux de visiteurs.

Pas question de placer un policier tous les 30 mètres afin de vérifier que l’interdiction est respectée: les drapeaux rouges seront hissés et la signalisation sera claire. Pour le reste, les autorités comptent sur le bon sens et le bouche à oreille. Pour l’heure, la question ne se pose toutefois pas puisque les conditions d’ouverture ne sont pas remplies. Pour s’offrir aux marcheurs, le lac doit être recouvert d’une couche de glace de 7 à 10 cm minimum.

L’hiver dernier, 20 minutes vous emmenait au lac des Taillères, près de la Brévine (NE):

(frb)

Ton opinion

156 commentaires