Actualisé 14.10.2018 à 08:51

TriathlonMême une méduse n'arrête pas Daniela Ryf

Championne du monde pour la quatrième fois, la Soleuroise a remporté l'Ironman d'Hawaï en pulvérisant son record.

de
jsa
1 / 6
Piquée par une méduse, Daniela Ryf est sortie de l'eau dix minutes derrière sa dauphine.

Piquée par une méduse, Daniela Ryf est sortie de l'eau dix minutes derrière sa dauphine.

Keystone
Mais la Soleuroise a dépassé la Britannique Lucy Charles à vélo.

Mais la Soleuroise a dépassé la Britannique Lucy Charles à vélo.

Keystone
Daniela Ryf n'a fait qu'accentuer son avance sur la partie course.

Daniela Ryf n'a fait qu'accentuer son avance sur la partie course.

Keystone

Incroyable Daniela Ryf! La Soleuroise de 31 ans est devenue, dans la nuit de samedi à dimanche, championne du monde pour la quatrième fois consécutive en remportant la 40e édition de l'Ironman d'Hawaï, l'une des compétitions les plus durs au monde. La triathlète, qui avait annoncé chez nos confrères alémaniques vouloir livrer une course spectaculaire, «dont les gens se souviendront», a tenu parole en explosant son record du monde de 2016 de 20 minutes, pour conclure l'épreuve en 8h26'16.

Piquée par une méduse lors du parcours de natation, long de près de 4 kilomètres, la Suissesse est sortie de l'eau avec plus de 9 minutes de retard sur la Britannique Lucy Charles. «J'ai crû devoir abandonner, la douleur était si vive. Mais je me suis dis, je suis la championne en titre. Je ne peux pas abandonner, les enfants me regardent», a-t-elle expliqué après la course, dans des propos relayés par le Blick.

Après 160 kilomètres à vélo (sur 180), Daniela Ryf dépassait finalement Lucy Charles pour prendre la tête pour la première fois. Un numéro de soliste exceptionnel qui se poursuivait sur le marathon, où elle accentuait encore son avance pour finir avec plus de 12 minutes d'avance sur sa dauphine. «Peut-être que la méduse m'a donné des super pouvoirs», rigolait-t-elle après sa quatrième victoire à Hawaï, soit autant que l'Anglaise Chrissie Wellington.

Seules l'Américaine Paula Newby-Fraser (8) et la Suissesse Natascha Badmann (6) ont fait mieux. Dans un message sur Twitter dimanche matin, Daniel Ryf le concédait sans détour. C'était «la course la plus folle» de sa vie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!