Belgique: Menacé pour avoir voulu cuisiner de l'écureuil

Actualisé

BelgiqueMenacé pour avoir voulu cuisiner de l'écureuil

Un cuisinier belge voulait égayer sa carte avec un mets original. Mal lui en a pris. Il a reçu des mails et des téléphones incendiaires.

par
cbx

«En l'espace de deux heures, j'ai reçu pas moins de vingt menaces! La plupart anonymes, qui allaient de 'bourreau d'animaux' à 'je saurai bien te trouver!'» Le cuisinier belge a confié à la «Dernière heure» les risques pris pour avoir simplement voulu mettre de l'écureuil gris à son menu.

A peine annoncée, cette proposition a provoqué l'ire de nombreux défenseurs du petit animal, prêts à s'attaquer à la femme et l'enfant du cuisinier. Des menaces que le Belge a prises très au sérieux. «Mon restaurant, je peux le remplacer. Mais pas ma femme ni mon fils.» Son épouse craint désormais pour sa vie.

L'homme avait prévu de se faire livrer l'animal par un grossiste qui en vend depuis trois ans. «En Angleterre, on trouve même les écureuils dans les magasins d'alimentation traditionnels», explique d'ailleurs le grossiste. Il faut dire qu'en Grande-Bretagne, le petit gris est en surpopulation et que le gouvernement a autorisé sa consommation. En Belgique, l'animal menace également l'espèce locale, l'écureuil roux.

Face à cette violente montée aux barricades, le cuisinier a donc renoncé à son menu. «Si j'avais pu prévoir tout ce psychodrame, je n'aurais jamais eu une idée pareille.»

Ton opinion