20.11.2020 à 07:14

FranceMenacée de viol, Priscilla ne se laisse pas intimider

Priscilla Betti a découvert avec horreur qu’elle était dans le viseur d’un usager d’Instagram. Elle lui a cloué le bec.

Habituées aux critiques, voire aux insultes sur les réseaux sociaux, les personnalités publiques décident généralement de ne pas répondre aux propos de ceux qui ne les apprécient pas et de prendre du recul. Difficile dans le cas de Priscilla Betti, car mardi la chanteuse de 31 ans s’est aperçue qu’une personne avait créé un compte sur Instagram intitulé «Qui veut violer Priscilla?».

Heurtée par la violence de ce titre et par le fait que cet individu s’était abonné à ses publications, la Française lui a répondu. «Qui veut violer Priscilla? Toi. A priori. Et tes 18 abonnés aussi. Toi qui, en venant commenter ma photo, assumes publiquement avoir envie de me violer. Toi qui par ton acte consenti banalises le viol. Toi qui banalises la violence et qui la revendiques. Toi qui banalises la haine et qui l’incites», a-t-elle écrit.

L’artiste a été soutenue par Laurent Ournac, Julie Zenatti ou encore Mikelangelo Loconte. Après le message de Priscilla, le compte en question a disparu d’Instagram.

(jfa)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!