Actualisé 26.04.2018 à 15:47

Suisse

Menaces de mort après une vidéo de chien battu

Sur un enregistrement posté sur Facebook on voit un homme s'en prendre à son compagnon à quatre pattes. Les commentaires n'ont pas tardé à fuser. Rapidement, la situation est devenue incontrôlable.

de
rc/ofu

Une vidéo s'est répandue comme une traînée de poudre, lundi sur Facebook. Elle montre un piéton en train d'intimider son chien et de se comporter de manière brusque avec lui. La personne ayant filmé la scène écrit sur le réseau social: «Ce type a frappé son chien à la tête deux à trois fois avec son poing et sa jambe. Malheureusement, je n'ai pas pu tout filmer.» Comme l'enregistrement a été réalisé dans une petite commune bernoise, il pense que le coupable sera rapidement identifié.

En l'espace de quelques heures, le clip a été partagé dans divers groupes sur le réseau social et les commentaires n'ont pas tardé à fuser. Or rapidement, la situation est devenue incontrôlable, écrivent nos confrères de «20 Minuten». Les messages postés sont en effet devenus de plus en plus violents. Certains internautes ont même été jusqu'à menacer de mort l'homme que l'on voit sur l'enregistrement.

«Discussion effacée»

Les choses se sont tellement emballées qu'une personne, pensant avoir reconnu le propriétaire du toutou, a été jusqu'à publier sur Facebook l'adresse de l'auteur présumé. Des recherches de nos collègues alémaniques montrent qu'un individu a été sonner à la porte de l'endroit indiqué.

Une internaute, ayant partagée la vidéo dans un groupe comptant plus de 27'000 membres, raconte: «La discussion a entre temps été effacée. Certains ont écrit qu'ils avaient parlé à la femme du propriétaire de chien pour lui dire que l'animal allait leur être retiré.»

Contactée à son tour, la mère du jeune homme ayant tourné la vidéo explique que son fils a entre temps effacé l'enregistrement... par crainte qu'il n'arrive quelque chose au détenteur du chien. Elle précise que son garçon s'est néanmoins rendu mardi au poste de police le plus proche pour montrer l'enregistrement aux agents. Les forces de l'ordre confirment avoir reçu plusieurs signalements au sujet du clip. Des vérifications sont en cours.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!