Belgique: Menaces de mort pour un tacle assassin
Actualisé

BelgiqueMenaces de mort pour un tacle assassin

Le joueur du Standard de Liège Axel Witsel, auteur d'un tacle qui a brisé la jambe de Marcin Wasilewski (Anderlecht) dimanche, et son équipier Steven Defour ont été menacés de mort.

Ils ont été placés sous surveillance policière, a indiqué le journal La Meuse.

Des mails menaçants de supporters anderlechtois et polonais ont été envoyés à la direction du Standard de Liège et ont été pris «très au sérieux» par la police belge qui a effectué lundi des rondes à proximité des domiciles des deux internationaux belges. Dimanche, à la 25e minute du «clasico» (1-1) entre Anderlecht, leader du championnat, et le Standard, champion en titre, l'international polonais Marcin Wasilewski s'est spectaculairement brisé la jambe droite (fracture ouverte tibia/péroné) suite à une intervention violente de Witsel.

Cet incident en a provoqué d'autres, sur et en dehors du terrain, entre joueurs, supporters et même dirigeants des deux clubs. Le car des joueurs liégeois a dû quitter Bruxelles escorté par une vingtaine de véhicules de police, selon La Meuse. Des ponts de l'autoroute Bruxelles-Liège ont également été évacués pour que les supporters d'Anderlecht ne s'en prennent pas au car.

Marcin Wasilewski (29 ans) sera absent des terrains durant un an, selon son club, et devrait être opéré fin de semaine.

(ats)

Ton opinion