«The Voice»: Mennel: « On m'a prêté des mauvaises intentions»
Actualisé

«The Voice»Mennel: « On m'a prêté des mauvaises intentions»

L'ex-candidate de «The Voice» est revenue sur la polémique déclenchée par ses anciens messages sur le Net.

par
jde
La chanteuse s'est expliquée, après 3 mois de silence, dans l'émission «Quotidien».

La chanteuse s'est expliquée, après 3 mois de silence, dans l'émission «Quotidien».

Mennel était présente le jeudi 10 mai 2018 sur le plateau de «Quotidien» pour présenter son single «Je pars mais je t'aime». Elle a surtout profité de sa présence dans l'émission diffusée sur TMC pour revenir sur la mésaventure qui l'a poussée à se retirer de «The Voice». Pour rappel, elle avait pris cette décision après que d'anciennes publications Facebook concernant les attentats en France, dans lesquelles elle accusait notamment le gouvernement d'être «les vrais terroristes», ont fait polémique.

«Pour moi, la polémique, elle était erronée, elle était fausse. Tout ce que l'on disait sur moi était faux. Ce n'était pas moi, c'était une fausse image. Je ne me reconnaissais même pas. Quand j'entendais parler de moi, je me disais mais de qui on parle?», a confié l'artiste de 22 ans. Avant de préciser: «Les posts étaient exacts. Mais, l'interprétation était erronée. C'était un amalgame. On m'a prêté des mauvaises intentions et c'est ça qui a été le plus difficile.»

Mennel a aussi dit regretter que ses propos aient été mal compris. «Je suis citoyenne française et j'ai eu le coeur autant brisé que tout le monde. Les gens ne le savent pas, mais ma maman est Niçoise et toute ma famille est à Nice. Ce que je veux dire c'est que je n'ai jamais été insensible. Bien au contraire. J'ai pleuré comme tout le monde. Je comprends toutes les personnes qui ont été touchées par ce que j'ai pu dire. Si on me fait passer pour quelqu'un d'insensible, c'est normal que les personnes pensent que je le suis».

Si la chanteuse a accepté l'invitation de Yann Barthès, après trois mois de silence, «c'est pour dire que tout ça était un malentendu et que, j'ai un coeur extrêmement sensible pour tout ce qui se passe en France.»

Ton opinion