Genève: Menu allégé et programme minceur pour les Fêtes
Actualisé

GenèveMenu allégé et programme minceur pour les Fêtes

Quais libérés, navettes gratuites sur le lac et stands moins nombreux constituent les nouveautés de l'édition 2016. Cette dernière sera une année de transition.

par
David Ramseyer
Les forains niront pas à la Plaine de Plainpalais, comme lexige une pétition citoyenne. Mais ils seront situés en dehors de la rade.

Les forains niront pas à la Plaine de Plainpalais, comme lexige une pétition citoyenne. Mais ils seront situés en dehors de la rade.

Après des négociations «difficiles» et un accord «arraché» avec la Ville de Genève jeudi dernier, le temps est compté: il reste 8 mois aux organisateurs du «Genève Lac Festival», nouveau nom des Fêtes de Genève, pour mettre sur pied des festivités réduites à 10 jours, du 28 juillet au 7 août. «La réalité, c'est que jusqu'en fin de semaine dernière, il n'y avait rien de prévu pour 2016», assure Emmanuel Mongon, spécialiste français des parcs de loisirs et producteur délégué du projet présenté ce mardi. Il y a donc encore beaucoup à faire et de très nombreux détails à préciser. Mais les axes fort d'une édition 2016 centrée sur le lac sont connus.

Une rade moins encombrée

Les quais seront libérés pour les piétons qui pourront se promener sur les bords du Léman tandis que les forains seront déplacés face au Parc La Grange et au Quai Wilson, pour réduire les nuisances.

Les stands, moins nombreux, seront tournés vers le lac. Avec quelle politique des prix ? «Le public et un jury noteront la qualité des stands. Les moins bons ne seront pas présents l'année suivante, souligne Paul Muller, président de la Fondation Genève Tourisme. Cela devrait éviter les dérapages dans ce domaine.» La Société des cafetiers et restaurateurs prend acte de cette nouveauté qui devrait inciter à un service de qualité, selon elle.

Mais elle estime que nombre de commerçants ne voudront pas investir sur une période de 10 jours au lieu de 25. Cela dit, cette réduction des Fêtes pourrait profiter aux établissement riverains, qui d'habitude «souffrent de la concurrence des stands, note le vice-président de la société Jean-Luc Piguet. L'an prochain, cette concurrence durera moins longtemps. »

Davantage de places assises pour les feux

Des navettes gratuites traverseront la rade entre le Quai du Mont-Blanc et le Port Noir. Exit par contre les concerts au Jardin Anglais, un espace sensé devenir plus calme qu'auparavant. Une terrasse des clubs, dévolues surtout aux DJ's, prendra place à la Rotonde du Mont-Blanc. Le grand feu d'artifice sera évidemment maintenu, mais il pourrait évoluer. Comment? Les organisateurs en sont au stade des premières études et ne souhaitent pas encore développer la question. Par contre, le nombre de places assises pour assister au spectacle pyrotechnique augmentera et elles seront numérotées.

Enfin, les bistrots sur l'eau, évoqués depuis quelques mois, resteront à l'état de test. «On pose l'an prochain les fondations d'un projet évolutif signé sur trois ans, précise Emmanuel Mongon. Dès 2017, nous construirons la maison des Fêtes de Genève ». Budgété à 7 millions de fr, l'édition 2016 doit être le socle d'une manifestation appelée l'avenir «à de nouveau être reconnue au niveau mondial.»

Ton opinion