Bâle: Mercedes ciblé à cause de l'offensive turque en Syrie
Publié

BâleMercedes ciblé à cause de l'offensive turque en Syrie

Des militants ont inscrit des slogans sur la vitrine d'une succursale du groupe Mercedes dans la nuit de jeudi à vendredi.

par
lha/cga

Les conséquences sur sol suisse de l'offensive turque en Syrie continuent de se faire ressentir. Mercredi, un dirigeant de Credit Suisse a été aspergé de faux sang alors qu'il donnait une conférence à des étudiants à l'EPFL. Les militants reprochent à la banque helvétique ses investissements dans l'industrie de l'armement, faisant le lien avec les bombardements turcs en Syrie.

Dans la nuit de jeudi à vendredi cette fois, un groupe a attaqué la succursale bâloise du groupe automobile Mercedes. Leur justification? L'armée turque a utilisé des camions de la compagnie allemande lors de son offensive en Syrie et est ainsi devenue une cible pour les militants. «Mercedes Benz gagne de l'argent grâce à la guerre contre Rojava (voir encadré)», ont sprayé les militants sur la vitrine du concessionnaire automobile situé près du parc Saint-Jacques. Ils ont posté une vidéo (voir ci-dessus) de leur action sur les réseaux sociaux.

Dommages limités

Les dommages sur le bâtiment sont limités, selon 20 Minuten. La vitrine de la succursale a été nettoyée dès vendredi matin tout comme le véhicule d'un client, qui avait lui aussi été sprayé.

Le 9 octobre, la Turquie a lancé une offensive dans le nord-est de la Syrie visant une milice kurde considérée comme «terroriste» par Ankara. Depuis le lancement de cette action militaire, plusieurs manifestations ont été organisées à Bâle en soutien au Kurdes du nord syrien. Le retrait des troupes américaines stationnées sur place a été considérée par la population kurde comme un abandon. Un cessez-le-feu a été signé et doit durer jusqu'au 28 octobre prochain.

Défendre le Rojava et sa société révolutionnaire

Les activistes expliquent leur mobilisation par leur volonté de défendre le Rojava (ou Kurdistan syrien). Cette région kurde, proclamée en 2013 sous le nom d'Administration transitoire intérimaire, a la particularité d'abriter un projet de société laïque, féministe, égalitaire et écologique en train de se mettre en place.

Ton opinion