Mercedes EQE: Mercedes ne relâche pas la tension dans la gamme moyenne supérieure

Embarquement pour un long voyage à bord de l’électrique EQE, dont l’autonomie de 654 km permet désormais de parcourir de longues distances.

Embarquement pour un long voyage à bord de l’électrique EQE, dont l’autonomie de 654 km permet désormais de parcourir de longues distances.

Mercedes
Actualisé

Mercedes EQEMercedes ne relâche pas la tension dans la gamme moyenne supérieure

L’EQE est la deuxième grande berline électrique du constructeur souabe à arriver sur le marché.

par
Dave Schneider

Le dicton souabe «Schaffe, schaffe, Häusle bauen», que l’on pourrait traduire par «Bosse, bosse dur et construis-toi une maison!» s’applique aussi parfaitement à Mercedes-Benz, si ce n’est que le constructeur de Stuttgart construit des voitures. Et sans relâche, surtout quand il s’agit d’électromobilité. EQA, EQB, EQC, EQS et EQV  sont d’ores et déjà disponibles et sont désormais rejoints par l’EQE, auquel devrait suivre prochainement l’EQS SUV (voir encadré) et l’EQE SUV. Très appréciée en Suisse, la Classe G devrait, elle aussi, être déclinée en version 100% électrique.

De l’espace en abondance

Il y a tout d’abord l’EQE, une berline de classe moyenne supérieure qui a fière allure. Avec ses proportions harmonieuses, peaufinée en soufflerie et garnie d’une signature lumineuse remarquable, le nouveau modèle est doté d’une grande beauté et d’autant d’élégance, ce qui était sans doute le but recherché. Après l’EQS, encore plus long, l’EQE de près de cinq mètres de long est le deuxième modèle à être basé sur une nouvelle plateforme électrique pour véhicules de grande taille. Les avantages de cette plateforme dédiée uniquement aux propulsions électriques se manifestent pleinement dans l’EQE. L’espace est encore nettement plus généreux que dans l’actuelle Classe E, avec notamment un gain de huit centimètres en longueur dans l’habitacle.

La planche de bord est dérivée de l’EQS. L’hyperécran, avec ses trois grands affichages qui se fondent en un seul élément et s’étendent sur presque toute la largeur de l’habitacle, est en option dans l’EQE. L’écran indépendant du système d’infodivertissement ainsi que l’écran du combiné d’instruments sont standard. Si l’on ajoute à cela l’énorme affichage tête haute avec réalité augmentée, c’est presque trop d’informations qui s’abattent sur le conducteur. Il faut d’abord s’y habituer pour ne pas être trop distrait de la conduite.

Les variantes quatre roues motrices EQE 500 4Matic d’une puissance de 300 kW/408 ch et 53 AMG de 505 kW/687 ch feront leur apparition sur le marché plus tard dans l’année.

Les variantes quatre roues motrices EQE 500 4Matic d’une puissance de 300 kW/408 ch et 53 AMG de 505 kW/687 ch feront leur apparition sur le marché plus tard dans l’année.

Mercedes
L’hyperécran qui s’étend sur presque toute la largeur de la planche de bord est aussi disponible en option dans l’EQE.

L’hyperécran qui s’étend sur presque toute la largeur de la planche de bord est aussi disponible en option dans l’EQE.

Mercedes
La capacité de charge maximale est de 170 kW et il faut compter une bonne demi-heure pour passer de 10 à 80% de charge de la batterie.

La capacité de charge maximale est de 170 kW et il faut compter une bonne demi-heure pour passer de 10 à 80% de charge de la batterie.

Mercedes

Grâce à la direction de l’essieu arrière, la berline est étonnamment maniable; la suspension pneumatique en option assure un excellent confort de conduite et l’isolation sonore est tout à fait adéquate. L’EQE est un véhicule haut de gamme conçu pour les longues distances. Grâce à une énorme batterie d’une capacité de plus de 90 kWh, elle peut effectivement aller loin: la version 350+ à propulsion arrière et 215 kW/292 ch est capable d’atteindre 654 km avec une charge de batterie. La 43 AMG équipée de deux moteurs électriques et dotée d’une puissance de 350 kW/476 ch et transmission intégrale a une autonomie légèrement moindre. Plus tard dans l’année, des variantes de 300 kW/408 ch et 505 kW/687 ch respectivement suivront avec la 500 et la 53 AMG.

Quelle que soit la variante, la puissance de charge maximale est de 170 kW. Il faut ainsi compter une bonne demi-heure pour passer de 10 à 80% de charge. Les prix démarrent à 84'300 francs pour la 350+ et à 121'100 francs pour la 43 AMG. C’est beaucoup, mais à ce prix-là, on en a pour son argent.

La même chose en plus haut

Mercedes proposera une variante SUV des berlines EQE et EQS. Le plus grand, l’EQS  SUV, vient d’être dévoilé. À l’occasion d’une avant-première exclusive, nous avons eu le privilège de prendre place à bord de l’élégant véhicule électrique et de tester les trois rangées de sièges, car l’EQS SUV est également disponible en version sept places, en option. La place ne manque pas, car avec une longueur de 5,13 mètres et une largeur de 1,96 mètre, l’EQS SUV dispose d’un empattement de 3,21 mètres. Pour faciliter sa conduite, le SUV est également doté d’une direction des roues arrière. Le modèle de base 450+ développe une puissance de 265 kW/360 ch, un couple de 568 Nm et est équipé d’une propulsion à l’arrière. La variante quatre roues motrices 450 4Matic développe la même puissance pour un couple, en revanche, nettement plus important de 800 Nm. La version haut de gamme 580 4Matic envoie une puissance de 400 kW/544 ch et un couple de 858 Nm sur les quatre roues. Les prix de l’EQS SUV ne sont pas encore connus, les commandes sont ouvertes à partir de cet été et le lancement commercial est prévu pour l’automne.

Légèrement plus court, mais plus haut que la berline, l’EQS SUV offre jusqu’à sept places assises et un espace généreux.

Légèrement plus court, mais plus haut que la berline, l’EQS SUV offre jusqu’à sept places assises et un espace généreux.

Mercedes

Ton opinion