France voisine - Mère, fils et fille vendaient de la drogue sur le Darknet
Publié

France voisineMère, fils et fille vendaient de la drogue sur le Darknet

Une famille a engrangé au moins deux millions d’euros provenant de la vente online de stupéfiants. Les prévenus fabriquaient eux-mêmes les produits synthétiques revendus.

par
dra
Getty Images

Avec son compagnon, une mère et ses deux fils ainsi que sa fille ont produit ou transformé des drogues synthétiques dans un laboratoire clandestin pendant trois ans, chez eux à Valleiry (Haute-Savoie/F), près de Genève. Cette famille de la classe moyenne supérieure revendait les stupéfiants sur le Darknet. Leur commerce illégal a rapporté au bas mot deux millions d’euros. Les cinq prévenus ont été arrêtés le 27 avril dernier au petit matin: trois d’entre eux dans leur maison à Valleiry et deux autres dans la Loire, indique le «Dauphiné Libéré», qui cite la radio France Bleu.

Apparemment, le cerveau de l’affaire était le fils de la famille, qui aurait appris à traiter les produits chimiques via des tutos sur le Net. La drogue était notamment revendue cachées dans des bouteilles de vin, des boîtes de jeu pour enfants ou plus simplement dans des enveloppes. L’identification des acheteurs est difficile, car ceux-ci payaient en bitcoins. Des envois ont notamment été faits vers l’étranger; aux Etats-Unis, entre autres. Selon nos confrères français, l’intensité du trafic a sans doute permis aux enquêteurs de remonter la piste des trafiquants. La Section de recherches (SR) de Lyon a précisé qu’à la suite d’une veille classique de ses spécialistes du Darknet, «des signes suspects avaient été observés en 2018». Les enquêteurs ont également indiqué que la traque avait été menée sur le Net et sur le terrain.

Ton opinion