Alejandro Reyes: «Mes grands-parents chantaient du Johnny»
Actualisé

Alejandro Reyes«Mes grands-parents chantaient du Johnny»

Avant de se produire en 1re partie du rocker, à l'Arena de Genève le mardi 3 novembre 2015, le chanteur a répondu à nos questions «spéciales Jojo».

par
jde
Alejandro Reyes, 23 ans, a sorti son premier album à la fin du mois de septembre.

Alejandro Reyes, 23 ans, a sorti son premier album à la fin du mois de septembre.

Alejandro Reyes, qu'allez-vous faire pour «Allumer le feu» devant un public qui n'est pas le vôtre?

Je vais essayer de les conquérir avec ce que j'ai de plus simple: ma guitare, ma voix, mon histoire et mes titres interprétés en anglais. Pour être honnête, je ne connais pas beaucoup son public. J'ai donc aussi prévu un titre en français, une reprise de Cabrel. Je compte aussi, bien sûr, sur mon côté latino pour mettre le feu.

Quels «Souvenirs, Souvenirs» vous évoque Johnny Hallyday?

Etant latino-américain, et ayant grandi au Chili, il ne me parle pas trop niveaux souvenirs. Bien que lorsque j'étais petit, mes grands-parents chantaient ses chansons en français à mes parents qui sont espagnols.

Après cette première partie, espérez-vous «Vivre pour le meilleur»?

Oui! J'espère que cette opportunité va m'ouvrir d'autres portes, me permettre d'assurer d'autres premières parties, de fouler d'autres grandes scènes.

Rêvez-vous d'être «L'idole des jeunes»?

Absolument pas. Je suis très ambitieux, mais d'être idolâtrer ne me fait pas rêver. En tous les cas, j'essaye toujours de faire au mieux, de prendre des décisions très réfléchies et donc, à quelque part de donner le bon exemple. Je sais qu'en ce moment, mon album tout juste sorti du four, il y a des regards sur moi. Je me dois donc de donner le meilleur.

Alejandro Reyes, Johnny Hallyday

Mardi 3 novembre 2015. Arena de Genève. Infos: www.livemusic.ch

Ton opinion