Prévention: Messages menaçants sur la pub pour les 4X4
Actualisé

PréventionMessages menaçants sur la pub pour les 4X4

Comme avec le tabac, un politicien exige des textes de prévention sur les réclames pour
les monstres du bitume.

par
Raphaël Pomey

L'idée va hérisser le poil de plus d'un amateur de grosses bagnoles. D'ici à la fin de la semaine, l'écologiste genevois Antonio Hodgers va demander que le Conseil fédéral traite les pubs pour les voitures «particulièrement polluantes et dangereuses» au même titre que les annonces sur le tabac. Concrètement, un message sur les méfaits de ces véhicules sur la santé et l'environnement serait obligatoire dans les pubs, à la télé ou dans la rue. Antonio Hodgers se défend d'en faire trop: «Comme les clopes, ces véhicules sont promus en tant que symboles de liberté, de puissance et de virilité. Je veux faire connaître leurs dangers.»

Fondateur de l'association pro4x4, Jean-Charles Kollros pense que cette idée atteint des sommets de bêtise: «C'est un pas de plus vers la mise en place de la dictature verte.» Selon lui, les écologistes feraient mieux de lutter pour rendre les trains plus attractifs plutôt que de faire culpabiliser les conducteurs. Une défiance partagée par Andreas Burgener, de l'Association des importateurs suisses d'automobiles. Il juge la définition des voitures visées par l'élu beaucoup trop vague. Et de préciser que cette nouvelle offensive anti-4x4 ne l'inquiète guère.

L'Association transports et environnement est plus convaincue: «Tant qu'on n'étend pas le message à toutes les voitures, cette mise en garde serait la bienvenue.»

Ton opinion