Actualisé 01.07.2020 à 10:51

Neuchâtel

Mesures urgentes pour le haut plateau du Creux-du-Van

Les cantons de Neuchâtel et de Vaud instaurent des mesures urgentes pour protéger le haut plateau du Creux-du-Van. La décision vise à favoriser la reconstitution de la flore sise le long du mur de pierres sèches bordant le cirque.

La décision valdo-neuchâteloise consiste à interdire l’accès sur environ la moitié du sentier de la falaise.

La décision valdo-neuchâteloise consiste à interdire l’accès sur environ la moitié du sentier de la falaise.

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

La disposition est prévue par le plan d’affectation cantonal neuchâtelois et la décision de classement vaudoise, ont indiqué mercredi les deux Conseils d’Etat. Elle permet d’améliorer la protection du Creux-du-Van sans exclure le public ainsi que les usages agricoles et touristiques du site d’importance nationale.

L’instauration des mesures était jusqu’ici empêchée par un recours déposé par une association auprès des tribunaux cantonaux neuchâtelois et vaudois. La partie recourante n’a toutefois pas contesté la levée de l’effet suspensif sollicitée par le Conseil d’Etat neuchâtelois et le Département de l’environnement de l’Etat de Vaud.

Les voies d'accès au Creux-du-Vent fermées (avril 2020)

Piétinement

Celle-ci concerne la mise en oeuvre des mesures urgentes prévues entre le mur et la falaise. Les dispositions relatives au secteur peuvent du coup entrer en force. Elles consistent à interdire l’accès sur environ la moitié du sentier de la falaise pour favoriser la restauration de la flore, qui souffre du piétinement.

Tous les acteurs impliqués se sont accordés, lors d’une visite de terrain, sur un dispositif simple et discret qui sera mis en place d’ici aux vacances d’été. Il prévoit la pose de cordelettes marquant les secteurs à protéger ainsi que l’installation d’une signalétique et de panneaux d’information et de sensibilisation.

L’efficacité du dispositif sera évaluée à la fin de la saison et des mesures complémentaires pourront être prises si nécessaires l’an prochain, précise le communiqué. La visite de terrain a encore permis de constater les effets bénéfiques des mesures pilotes de restauration de la flore en vigueur à partir de 2018.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
48 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

encore et toujours interdire

01.07.2020 à 13:08

Quelle faune et flore endémique si rare y a-t-il...? des pâquerettes et de l'herbe? Comme partout...Zèle inutile.

yepyep

01.07.2020 à 12:54

faudrait savoir on veut des touristes au pas ?

Randonneur averti

01.07.2020 à 12:02

Poser des cordelettes ne servira à rien car les gens s'en serviront comme amarre pour pouvoir se pencher au-dessus du vide! Ce qu'il faut c'est poser des barrières métalliques électrifiées 1 m avant le mur sur toute sa longueur pour empêcher les inconscients de l'approcher! En laissant l'accès au sentier pédestre qui permet de descendre à la Ferme Robert, ce sera amplement suffisant!