Londres – Meta (Facebook) pourrait devoir céder ses gifs
Publié

LondresMeta (Facebook) pourrait devoir céder ses gifs

Le gendarme de la concurrence du Royaume-Uni aurait décidé de bloquer le rachat de la plateforme Giphy effectué par la société de Mark Zuckerberg en 2020.

par
Michel Annese
Le groupe Facebook a récemment changé de nom.

Le groupe Facebook a récemment changé de nom.

REUTERS

Le groupe Meta pourrait bientôt se prendre une tuile. D’après des indiscrétions du «Financial Times», le gendarme britannique de la concurrence (CMA, Competition and Markets Authority) aurait décidé d’annuler l’acquisition de la plateforme de gifs Giphy. Celle-ci a été effectuée par la maison mère de Facebook en 2020 pour 400 millions de dollars afin d’intégrer la populaire bibliothèque d’images animées à Instagram.

Estimant que le rachat de Giphy pouvait nuire à la concurrence dans le secteur des réseaux sociaux, la CMA avait ouvert une enquête en juin 2020, soit un mois seulement après l’acquisition de cette plateforme new-yorkaise créée en 2013 qui revendique 700 millions d’utilisateurs quotidiens. En octobre dernier, Facebook, qui ne s’appelait pas encore Meta, s’était vu infliger une amende de 50,5 millions de livres sterling (plus de 64 millions de francs). La CMA a accusé la firme de Mark Zuckerberg d’avoir continué le processus de fusion malgré l’enquête en cours et de ne pas avoir fourni les informations demandées par cette autorité du Royaume-Uni.

La décision finale de la part du gendarme de la concurrence britannique est attendue pour le 1er décembre, rapporte le quotidien britannique. Elle risque de causer un premier démantèlement du groupe de Mark Zuckerberg, avec l’obligation de revendre Giphy.

Ton opinion

0 commentaires