Espagne: Metro, victime de la crise des gratuits

Actualisé

EspagneMetro, victime de la crise des gratuits

La publication du quotidien gratuit Metro a été brutalement interrompue vendredi en Espagne.

Il s'agit de la première victime spectaculaire de la crise qui commence à frapper durement la presse espagnole, en particulier les gratuits.

Metro était avec 20 minutos, Qué! et ADN l'un des quatre quotidiens nationaux gratuits tirant chacun à près d'un million d'exemplaires, soit un total équivalent à l'ensemble des quotidiens payants en Espagne.

Cette situation, selon les spécialistes, ne pouvait plus durer dans un contexte de crise économique. Ces derniers mois, les recettes publicitaires des journaux espagnols ont chuté de 35%, sinon davantage.

Le groupe suédois Metro a justifié jeudi soir la fermeture immédiate de son édition espagnole par les «pertes intenables» résultant de «l'effondrement du marché publicitaire» début 2009. Metro Espagne était pourtant le cinquième quotidien le plus lu du pays (1,8 million de lecteurs). (ats)

Ton opinion