Actualisé 25.05.2018 à 20:38

Suisse centraleMettre du beurre dans les épinards grâce aux lézards

A l'avenir, les agriculteurs de Suisse centrale recevront jusqu'à plusieurs milliers de francs s'ils s'engagent à prendre soin d'une espèce menacée.

von
tk/ofu
Andreas Meyer

Les fermiers travaillant en Suisse centrale ont dès à présent une nouvelle source de revenus. Cerise sur le gâteau: tout est pour la bonne cause! La Fondation privée Albert-Koechlin met à disposition un montant à 7 chiffres pour récompenser les agriculteurs qui s'engagent pour la survie du lézard agile. Cette information a été confirmée par le chef de projet, Philipp Christen, à la «Bauernzeitung» .

La fondation rembourse notamment les coûts liés à la construction d'un habitat adéquat pour ces reptiles ou l'entretien d'un habitat déjà existant. Les lézards agiles apprécient particulièrement les tas de branches, de pierres ou de sable.

35 francs de l'heure

Le montant versé aux agriculteurs est de plusieurs centaines de francs par mètre carré. Il peut aller jusqu'à plusieurs milliers de francs pour les espaces aménagés de manière laborieuse. Une heure de travail est rémunérée 35 francs.

Pour cette année, les personnes intéressées peuvent déposer leur projet jusqu'à fin octobre. L'an dernier, une cinquantaine de fermiers de la région de Wauwil (LU) et Bürgenberg (LU) ont été séduits par le projet. Entre 130 et 200 mesures en faveur de ces reptiles sont planifiées dans ces deux localités. Hans-Peter Hunkeler est l'un des agriculteurs participant à l'action. «Nous aimons les lézards et, en tant qu'agriculteurs, nous sommes responsables de la biodiversité.»

En Suisse centrale, les reptiles se font rares

Le lézard agile figure sur la liste rouge des espèces menacées. Il s'agit par ailleurs d'un des rares reptiles qui vivent encore en Suisse centrale.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!