Actualisé 24.05.2007 à 18:38

Meurtre d'Onex: la justice bloque l'information

GENEVE – L'homme arrêté il y a quinze jours comparaîtra demain devant la Chambre d'accusation.

H., 25 ans, originaire d'Algérie, cuisinier de profession, connaissait la victime, mais nie toute implication dans l'affaire alors que, comme nous le révélions dans notre édition d'hier, ses vêtements ont été retrouvés tachés de sang. «Afin de préserver tout élément susceptible de faire avancer l'enquête, l'instruction a été suspendue par la juge», a communiqué, hier la justice. En clair, les parties n'ont plus accès au dossier. Le meurtre de l'ancien ramoneur de 61 ans continue pourtant d'attiser la polémique à Onex. Récupération politique? Eric Stauffer, candidat MCG aux prochaines élections, affirme que la victime était prête à lui faire des révélations sur une affaire de travail au noir. «La mairie a contrevenu aux dispositions légales en matière de prestations sociales», assure M. Stauffer. Chargé de communication à la mairie, Pierre Olivier voit bien de quoi il s'agit. «Une personne au bénéfice de prestations sociales a été employée par un restaurant géré par le service social. Mais il s'agissait d'un d'un contrat citoyen en bonne et due forme. Il n'y a rien d'illégal.» De son côté, le maire de la commune, René Longet, s'insurge de la récupération «électoraliste» de cette triste affaire.

Valérie Duby

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!