Afrique du Sud: Meurtre d'une religieuse: 2 hommes plaident coupable
Actualisé

Afrique du SudMeurtre d'une religieuse: 2 hommes plaident coupable

Deux hommes ont plaidé coupable mardi du viol et du meurtre d'une religieuse autrichienne de 86 ans dans un couvent de la campagne sud-africaine en avril.

Les deux individus n'ont épargné aucun détail de son calvaire au tribunal.

Comparaissant devant le tribunal de Pietermaritzburg (est), les deux hommes, deux camarades de beuverie âgés de 25 et 26 ans, ont raconté dans leur déposition qu'ils ont pénétré dans le couvent d'Ixopo (est) pour voler quelque chose à manger dans la cuisine.

Surpris par Gertrud Tiefenbacher --appelée dans son couvent Soeur Stefani--, ils l'ont entraînée dans sa cellule, l'ont attachée et violée.

Lorsque son corps a été retrouvé, ses mains étaient attachées avec le cordon électrique d'une machine à écrire et elle avait été étouffée avec une serviette.

«Elle bougeait encore» quand le dernier des deux jeunes gens a quitté sa cellule, a déclaré celui-ci dans sa déposition, selon l'agence News24.

Statistiques effrayantes

Les deux hommes sont partis avec de la nourriture, un aspirateur et une montre. Ils ont été inculpés de meurtre, viol et vol.

Le meurtre de la religieuse, qui était arrivée en Afrique du Sud en 1952, a profondément choqué à Ixopo, un paisible village connu pour servir de cadre au célèbre roman «Pleure, ô pays bien-aimé» d'Alan Paton.

L'Afrique du Sud est connue pour ses statistiques effrayantes en matière de criminalité: sur l'année 2013-2014, 17'068 meurtres et 62'649 plaintes pour violences sexuelles --les viols n'étant pas comptabilisés à part-- ont été enregistrés. (afp)

Ton opinion