Meurtre de Landecy (GE) - Le fils de la victime en Suisse
Actualisé

Meurtre de Landecy (GE) - Le fils de la victime en Suisse

Le fils de la femme retrouvée morte le 6 août à Landecy (GE) est rentré en Suisse.

Emmené au Burkina Faso par son père, principal suspect du meurtre, l'enfant a rejoint jeudi sa soeur chez ses grands-parents maternels suisses.

La nouvelle a été annoncée par l'avocat du mari toujours détenu au Burkina Faso dans le cadre d'une procédure pénale nationale pour assassinat. Le tribunal tutélaire de Genève avait retiré la garde des deux enfants à leur père par ordonnance du 8 août, rappellent les avocats du suspect dans un communiqué.

Les enfants avaient été confiés à leurs grands-parents maternels mais le cadet était chez ses grands-parents paternels au Burkina Faso. Pour se conformer à l'ordonnance, le père a demandé au Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso d'autoriser l'un de ses avocats à accompagner l'enfant en Suisse pour le remettre en mains propres à la famille de sa mère.

Le feu vert du tribunal a été donné mercredi et l'enfant est arrivé à Genève jeudi. Il jouit d'une parfaite santé, précisent les avocats. Les défenseurs du père rappellent par ailleurs que leur client souhaite toujours rentrer le plus vite en Suisse pour s'expliquer des accusations dont il fait l'objet.

Le 6 août, la police découvrait à Landecy le cadavre d'une genevoise de 28 ans. Le corps était ligoté et enfoui sous des feuilles. Cette femme était mariée à un homme originaire du Burkina Faso. Le couple, qui a eu deux enfants, était brouillé et s'était séparé. Le mari était retourné dans son pays avec le cadet au moment de la macabre découverte. (ats)

Ton opinion