Actualisé 29.01.2019 à 16:02

GenèveMeurtre de Semhar: une juge s'endort au procès

Le procès en appel de l'assassin présumé de la fillette en 2012 a été stoppé et reporté car l'une des sept juges de la Chambre s'est endormie.

de
cht

Le procès en appel de l'assassin présumé de Semhar, 12 ans, s'est ouvert lundi devant la Chambre d'appel et de révision de Genève. L'accusé, un chauffeur de taxi éthiopien de 43 ans, conteste tout et réclame son acquittement. Mais tout s'est soudainement arrêté mardi. En effet, raconte la Tribune de Genève, l'une des sept juges de la Chambre dormait!

L'avocat de l'accusé, Me Vincent Spira, a stoppé net sa plaidoirie et a demandé aussitôt la récusation de la juge. La Cour s'est alors retirée et a décidé de reporter les débats. Selon le quotidien genevois, la défense a 10 jours pour motiver sa demande de récusation. Le procès ne reprendra pas d'ici là.

Pour rappel, la petite Semhar, 12 ans, avait été étranglée en août 2012. Son corps avait été découvert dans l'appartement familial de la rue de la Tambourine, à Carouge. Un chauffeur de taxi éthiopien de 43 ans qui fréquentait la mère de famille depuis sept mois avait été arrêté.

L'accusé conteste tout et réclame son acquittement. En première instance, l'homme avait été reconnu coupable et condamné à une peine de 20 ans de prison, assortie d'une mesure d'internement pour le viol et le meurtre de l'enfant. Il avait également été sanctionné pour des abus sexuels commis sur deux de ses ex-compagnes. Aujourd'hui, il continue de se dire innocent.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!