Actualisé 28.01.2009 à 20:11

Montbrillanr

Meurtre manqué devant l'école

Blessé au niveau du coeur, un homme est allé se réfugier dans une école proche de la gare. Son agresseur a été arrêté.

de
Shahïn Ammane

Des élèves arpentaient encore les couloirs du cycle d'orientation de Montbrillant, mardi vers 17 h, lorsqu'un inconnu en sang et à bout de souffle a pénétré dans le hall.

Vêtu d'habits sombres, l'homme a aussitôt imploré les jeunes gens de lui venir en aide. Dirigé vers les bureaux de la direction, il a alors été pris en charge. «Il paraissait très affaibli, a relaté mercredi le directeur de l'établissement, Ulrich Jotterand. Il titubait et grimaçait en se tenant le flanc gauche. Il se sentait mourir.»

Après avoir calmé et dispersé les écoliers, le responsable scolaire a conduit le blessé de 34 ans à l'infirmerie. Puis il a alerté la gendarmerie. Des patrouilles ont été dépêchées avec une ambulance. «La plaie était située juste au-dessous du coeur, précise Patrick Pulh, porte-parole de la police. Vu la gravité de la blessure, la victime a été emmenée d'urgence à l'hôpital pour être opérée.» Les médecins l'ont déclarée hors de danger mercredi.

Il n'aura fallu que quelques heures à la police pour retrouver l'agresseur. Vantard, cet Algérien de 19 ans est allé crier à qui voulait l'entendre qu'il s'était battu au couteau dans le secteur de la gare. Grâce au signalement fourni par sa victime et à des témoins de l'altercation, qui a débuté au parc Beaulieu et dont les causes restent encore à déterminer, l'agresseur a été appréhendé. Inculpé de délit manqué de meurtre, il conteste.

Le directeur du cycle d'orientation de Montbrillant a promis un soutien psychologique aux élèves qui en éprouveraient le besoin.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!