Actualisé 14.01.2008 à 20:04

Meurtrier présumé à Ipswich: début du procès

Le procès d'un ancien gérant de pub britannique s'est ouvert lundi devant un tribunal d'Ipswich, dans l'est de l'Angleterre. L'homme est accusé du meurtre de cinq prostituées en 2006.

Steve Wright, 49 ans, a jusqu'à présent nié les meurtres de Tania Nicol, 19 ans, Gemma Adams, 25 ans, Anneli Alderton, 24 ans, Paula Clennell, 24 ans, et Annette Nicholls, 29 ans.

L'accusé est arrivé au tribunal d'Ipswich dans la matinée. Vêtu d'un costume sombre, il ne s'est exprimé que pour confirmer son identité, puis les 12 jurés ont été sélectionnés dans le courant de l'après-midi.

Le procès, prévu pour durer au moins six semaines, devrait entrer dans le vif du sujet mercredi avec la lecture par le procureur des charges retenues contre Steve Wright.

Pas de mobile

Les corps dénudés des cinq prostituées ont été découverts entre le 2 et le 12 décembre 2006 près d'Ipswich. Cette série de crimes sans précédent en Grande-Bretagne depuis un quart de siècle a fait resurgir le spectre d'un nouveau «Jack l'Eventreur», du nom de ce tueur en série, qui avait mutilé et assassiné cinq prostituées en 1880.

Steve Wright, un fils de militaire devenu steward, gérant de pub puis conducteur de chariot élévateur, a été arrêté le 19 décembre 2006 à son domicile d'Ipswich, à environ 130 km au nord-est de Londres, puis inculpé deux jours plus tard.

Cet homme, deux fois marié et golfeur émérite, a toujours nié être l'auteur des cinq meurtres et les enquêteurs n'ont jamais pu déceler un éventuel mobile.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!