Actualisé 26.07.2012 à 17:16

JO 2012

Mexicains tenus en échec par les Sud-Coréens

Dans une partie qui aura surtout valu par son rythme, Mexicains et Sud-Coréens se sont partagé l'enjeu 0-0, à Newcastle.

de
Marc Fragnière/Newcastle
Mexicains et Coréens se sont quittés sur un score nul et vierge.

Mexicains et Coréens se sont quittés sur un score nul et vierge.

Favori déclaré du groupe B après son sacre dans le tournoi espoirs de Toulon, la formation d'Amérique centrale a souffert jeudi après-midi contre des Asiatiques extrêmement disciplinés et à la mobilité déconcertante. Le « Tri » aurait toutefois pu fêter son entrée dans le tournoi olympique par une victoire si l'envoi du remplaçant Jimenez avait trouvé le chemin du filet coréen plutôt que de s'écraser sur le poteau droit de Jung à la 93e.

Capables d'opérer des changements de rythme aptes à déstabiliser leur adversaire, les Coréens ont dicté la cadence dans une rencontre disputée en mode allegro. Contraints de subir le jeu, les Mexicains ont toutefois rarement été débordés. Incapables de concrétiser leur domination, les Sud-Coréens ne sont ainsi pas parvenus à cadrer le but défendu par Corona avant la 53e et une latte du capitaine Koo. Dans la foulée, Ki envoyait un boulet des 18 m que Corona ne pouvait détourner en corner qu'au prix d'une parade de grande classe. Sur des contres supersoniques, Nam (65e et 85e) et Koo (80e) manquaient la cible après avoir pris de cours les Aztèques.

Pour leur part, les Mexicains ont tenté, par de rares enchaînements d'enrayer une machine asiatique très disciplinée. Il a toutefois fallu attendre la 41e pour que Ponce crée la première alerte dans le camp adverse sur un contre initié par Fabian et relayé par Peralta. Une poignée de secondes plus tard Herrera tentait sa chance des 18 m pour ce qui aura finalement représenté le seul tir cadré de la première période. Las pour le Mexique, le gardien Jung bloquait impeccablement le ballon.

Opérant par contres, le « Tri » s'est ménagé plusieurs occasions qui auraient pu avoir le poids d'un goal. Ainsi, une percée d'Aquino à la 58e forçait le dernier rempart coréen à concéder le premier corner mexicain. A la 69e Fabian esseulé aux 6 m voyait sa frappe s'envoler avant que Jimenez ne manque le k.o. à la 93e.

Le Japon fait chuter l'Espagne d'entrée

Le Japon a créé la première surprise du tournoi olympique de football en battant 1 à 0 l'Espagne, championne d'Europe Espoirs et l'un des favoris de la compétition, jeudi à Glasgow.

Les Nippons ont marqué par Yuki Otsu à la 34e minute à la réception d'un corner après une erreur de marquage et ont ensuite bénéficié de l'exclusion du défenseur Inigo Martinez (41e) pour gérer la suite du match en supériorité numérique face à une «Rojita» qui a affiché des lacunes défensives flagrantes.

Disciplinés au placement, très engagés sur le pressing et rapides dans leur jeu de passe vers l'avant, les Japonais ont bousculé des Espagnols souvent imprécis et qui n'ont pas réussi à dérouler leur jeu habituel, celui qui a permis à leurs aînés de réussir un historique triplé Euro-Mondial-Euro.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!