Eglise catholique: Mgr Bernard Genoud se rétablit
Actualisé

Eglise catholiqueMgr Bernard Genoud se rétablit

L'évêque de Lausanne, Genève et Fribourg a surmonté avec succès une chimiothérapie et une radiothérapie contre son cancer du poumon.

Mgr Bernard Genoud avait annoncé souffrir d'un cancer en octobre 2009.

Mgr Bernard Genoud avait annoncé souffrir d'un cancer en octobre 2009.

Bernard Genoud reprendra toutes ses activités ministérielles début juin.

Affaibli, amaigri, l'évêque a tenu vendredi à rendre compte de sa santé devant la presse comme il l'avait promis en octobre dernier lorsqu'il avait annoncé souffrir à nouveau d'un cancer. Selon les médecins, dont il a lu un bulletin de santé, les examens radiologiques démontrent une évolution favorable et très satisfaisante.

Bernard Genoud a souligné combien il avait été soutenu et déchargé au cours de ces derniers mois par ses vicaires généraux et sa chancellerie. Mais, a-t-il dit, je n'ai pas quitté «la maison».

A la question de savoir qui dirige l'évêché lorsqu'il doit se ménager, il a répondu avec fermeté, en insistant bien sur le premier mot: «Je dirige le diocèse, je peux le dire avec force».

Moins de cigarettes

L'évêque a tout de même avoué une petite faiblesse côté cigarettes. Il a beaucoup diminué sa consommation, mais «il y a des rechutes». «Je manque un peu de volonté», a-t-il convenu.

«Je vais vraiment mieux, vous avez devant vous un évêque en train de retrouver ses forces», a-t-il lancé aux médias venus en nombre. En ouverture de la conférence de presse, le vicaire général Nicolas Betticher a prévenu toute velléité de poser d'autres questions que médicales.

«Monseigneur ne souhaite pas se prononcer sur la question des prêtres pédophiles, il y a d'autres canaux de communication à votre disposition», a indiqué M. Betticher.

Nouveaux rayons préventifs

En plus de la chimiothérapie et de la radiothérapie, l'évêque a également subi une intervention chirurgicale afin d'améliorer ses fonctions pulmonaires. Il s'agit d'un traitement lourd, mais habituel pour un carcinome bronchique.

Les médecins concluent à une bonne rémission partielle du cancer et, après une dernière série de radiothérapies, prévue dans le courant du mois d'avril, l'évêque se soumettra à des contrôles réguliers. (ats)

Ton opinion