Michael Moore dans le collimateur du Trésor américain
Actualisé

Michael Moore dans le collimateur du Trésor américain

Le cinéaste iconoclaste américain Michael Moore est sous le coup d'une enquête du département américain du Trésor pour avoir emmené des ouvriers malades à Cuba pour le tournage d'un film.

Comme pour ses autres documentaires à succès tels que «Bowling for Columbine» ou encore «Fahrenheit 9/11», Michael Moore s'est lancé dans une longue enquête qui entraîne le spectateur dans les coulisses du système américain de santé.

Dans une lettre datée du 2 mai, le bureau de contrôles des avoirs étrangers du Trésor a informé Moore de l'ouverture d'une enquête civile pour une possible violation de l'embargo commercial américain limitant les déplacements vers Cuba. L'Associated Press a pu obtenir une copie de cette lettre, mardi.

Une personne qui a travaillé avec le réalisateur sur la sortie de «Sicko» a précisé qu'en février, Moore a emmené à Cuba pour des soins dix ouvriers malades qui avaient travaillé dans les décombres des tours jumelles du World Trade Center après les attentats du 11 septembre. Cette personne a requis l'anonymat parce que les avocats de Moore n'ont pas encore déterminé leur réponse à l'enquête qui frappe leur client.

Michael Moore comme le département américain du Trésor se sont également refusé à tout commentaire.

La première mondiale de «Sicko» est prévue le 19 mai dans le cadre du Festival de Cannes et le film sortira aux Etats-Unis le 29 juin. (ap)

Ton opinion