Champions League: Michael Skibbe: «Je suis très déçu du résultat»

Actualisé

Champions LeagueMichael Skibbe: «Je suis très déçu du résultat»

L'entraîneur de GC est partagé entre la fierté de ce que ses joueurs ont montré mardi soir à Gerland et une déception légitime au vu du résultat du 3e tour qualificatif aller (1-0 pour Lyon).

par
si/ads

La magnifique volée en se retournant de Michael Lang n'a pas trouvé mieux que le poteau (16e minute). (Source: SRF)

Les Grasshoppers sont amers. Battus 1-0 à Lyon en match aller du 3e tour qualificatif de la Ligue des champions, deux sentiments les tiraillent: la fierté au regard de leur prestation et la tristesse du résultat.

«Je suis très mécontent d'avoir perdu, a ainsi lancé d'emblée l'entraîneur Michael Skibbe, car l'équipe a pratiqué un football totalement convaincant, en première mi-temps surtout.» Son de cloche identique pour Stéphane Grichting. «Une très grosse frustration... Je me dis que tous nos efforts n'ont pas été récompensés. Il nous a manqué de la malice pour marquer dans nos moments forts. Ce que Lyon a su faire.»

Différence de vécu

La différence de vécu européen entre les deux formations, mise en exergue lors des conférences de presse de la veille, s'est en effet matérialisée sur la pelouse de Gerland mardi. Mais cela n'enlève rien au mérite de Zurichois ayant livré une copie que peu de personnes pensaient possible. «Nous, nous savions que nous en étions capables», a néanmoins répondu Grichting, bombant le torse en insistant sur le fait que «GC a pu se mettre au niveau de l'OL».

Une intensité qu'il s'agira de reproduire mardi prochain au Letzigrund pour pouvoir se qualifier pour les barrages. Or, avec une courte défaite à l'aller, Grasshopper a toujours le droit de rêver. «C'est la satisfaction de la soirée, nous avons encore une chance de passer», a relevé Skibbe, pestant par la suite contre cette opportunité manquée de réaliser un gros coup en France mais se montrant satisfait aussi «du grand nombre d'occasions que nous avons pu nous procurer».

Garde «pas surpris»

Devant des journalistes français tout étonnés de l'opposition proposée par GC, le coach lyonnais Rémi Garde a rappelé qu'il se méfiait depuis le début du vice-champion de Suisse. «Je ne suis pas surpris, ce que Grasshopper a fait correspond à ce que j'avais présenté à mes joueurs. Le match a été un petit peu compliqué face à une équipe que je savais bien équilibrée.»

L'entraîneur de l'OL était ainsi plutôt soulagé par la tournure des événements. «Au retour, les Suisses vont devoir se découvrir un peu plus et cela pourrait nous permettre de trouver la profondeur qui nous a manqué, a-t-il estimé. Mais Grasshopper ne va pas non plus oublier ou perdre son organisation pour autant...»

La seconde manche de ce duel pourrait donc être tout aussi serrée que la première. Et cette prévision est déjà, quelque part, une forme de victoire pour GC.

En vidéo:

Gashi (GC) trouve la latte (24e minute):

Bisevac (Lyon) inscrit le seul but du match (64e):

Ton opinion