Michal: « Je ferai tout pour avoir un enfant »
Actualisé

Michal: « Je ferai tout pour avoir un enfant »

L'ex-finaliste de la «Star Ac'» 3 chantera mardi 22 juillet à 21h30 au jardin Anglais. Il s'agira de son premier concert suisse en solo.

Depuis la finale de la «Star Ac'» en 2003, face à Elodie Frégé, Michal Kwiatkowski (24 ans) a fait du chemin. Constatez-le mardi soir, dans le cadre de son concert aux Fêtes de Genève.

–  20minutes. Michal, vous avez un nouveau look: cheveux rasés, piercings. Le gentil Michal est-il devenu un bad boy?

– Michal. Non, le bad boy a toujours existé, mais il n'osait pas sortir. Ce nouveau look est né parce que j'ai évolué, mûri. Quand je revois des extraits de la «Star Ac'», j'ai l'impression d'être mal à l'aise, d'être prisonnier d'une image que je ne voulais pas modifier, afin de ne pas décevoir les gens. Ce jeu de cache-cache m'a fatigué. Si je voulais être honnête, il fallait que je montre une palette un peu plus «hard». Plus libérée. Plus sincère avec moi-même.

– Vous avez donc des boucles d'oreilles, deux piercings (à la langue et sur un téton) et des tatouages…

– Oui, mais je les avais avant. Simplement je ne les montrais pas. Ce qui a changé, c'est que je n'ai plus peur de me montrer tel que je suis.

– D'où l'envie de poser nu.

– Oui, j'avais besoin de me mettre à nu. Je suis arrivé à un stade de ma petite carrière où j'ai atteint une liberté artistique et d'expression. Cette série de photos où je suis nu, juste recouvert d'un drap sur les hanches, sont liées à cette table rase que j'ai faite dans ma vie. Là, j'ai l'impression que je repars de zéro. Pour cela, j'ai eu besoin d'enlever des couches afin de montrer ce qu'il y a dessous.

– Demain soir (n.d.l.r. mardi soir), à 21h30 au jardin Anglais de Genève, vous chantez pour la première fois en solo en Suisse. Qu'entendra-t-on?

– Cette première suisse sera aussi le dernier spectacle de ma tournée. Donc, la soirée aura une couleur spéciale. Je chanterai des titres de mes deux albums ainsi que des reprises d'Indochine, Depeche Mode, Sinéad O'Connor, Kylie Minogue et The Cure.

– Une question con. Cinq ans après la «Star Ac'», pouvez-nous enfin nous dire qui a volé l'orange?

– C'est vrai qu'elle est con votre question (rires)!

– Qui revoyez-vous de vos anciens collègues?

– Elodie Frégé est la seule personne que je revois. Elle est une amie très chère. Avec les autres candidats, c'est beaucoup plus sporadique.

– Après la finale, Elodie avait partagé ses gains avec vous. Tout est dépensé?

– Une partie m'a permis d'investir dans un appartement à Paris. Le reste a fait que j'ai pu «survivre» dans ce métier très dangereux, car les gains ne sont jamais réguliers. Si, aujourd'hui, je peux monter ma propre boîte de production, c'est grâce à cet argent.

– En automne 2007, votre maison de disques, Universal, vous a jeté. Cela vous a blessé?

– Ce qui m'a gêné, c'est la manière peu élégante. Aujourd'hui, je ne ressens plus de colère, car j'ai réussi à trouver un système adapté à mes besoins. J'ai compris que c'était le moment de devenir indépendant. Mais ça m'a fait un choc. Comme si, après quatre ans d'amour, on vous larguait avec un SMS. Cela a débouché sur un moment de doute. Mais à l'heure où je m'autoproduis, je m'aperçois que ce malheur a accouché d'un bonheur.

– A quand le nouveau CD?

– Rien ne presse. Ce sera un album très electro et plus personnel que les deux précédents. J'espère qu'on pourra en écouter les premiers extraits sur le web dès le mois de septembre. J'ai écrit la moitié des textes, ce qui est nouveau pour moi. De plus, je suis mon propre directeur artistique et mon propre producteur. La seule personne qui prend les risques, maintenant, c'est moi. Cela me confère une liberté extraordinaire.

– Des questions ont tourné autour de vos préférences sexuelles. Vous avez toujours botté en touche...

– Je n'ai pas changé. Je refuse toujours de parler de ma vie privée. Pour me protéger, moi, ainsi que les gens que j'aime, qui ont été blessés par ces pseudorévélations. Cela dit, aujourd'hui, je suis moins obsédé par ce qu'on peut dire sur moi.

– Pourtant, quand vous parliez de votre nouveau look, vous vous disiez libéré…

– Quand je m'amuse avec mon look, c'est pour révéler qui je suis, pas avec qui je couche!

– Etes-vous amoureux ou célibataire?

– Mon coeur est pris par plein de personnes et de choses.

– Rêvez-vous au mariage?

– Parfois. Etant un passionné de nature, je pense que je ferai le pas et me marierai un jour. Même si je sais que, pour vivre une relation forte, on n'est pas obligé de passer par là.

– Et les enfants?

– Si un jour ma situation professionnelle se stabilise et que je bénéficie d'un équilibre financier suffisant, je ferai tout pour avoir un enfant. Là, une amie vient d'accoucher. Je suis tombé fou amoureux de son bébé. Chaque fois que je le vois, ça libère en moi des émotions fortes. Quand j'ai ce petit trésor dans mes bras, je sais que je serais capable d'aimer mon enfant à la folie.

– Sur votre page MySpace, il y a des amis célèbres, de Madonna à Mylène Farmer, en passant par Kylie Minogue, Nicola, d'Indochine, ou Sinead O'Connor. Sont-ils de vrais amis?

– Non, plutôt des artistes qui m'ont influencé. Mais j'ai tout de même rencontré Mylène Farmer à l'époque où j'avais repris sa chanson «Ainsi sois-je». C'était une surprise que m'avait réservée Pascal Nègre, d'Universal. Quand elle m'a accueilli d'un «Bonjour Michal», j'étais aux anges de constater qu'elle savait mon prénom! J'imagine qu'aujourd'hui, elle ne s'en souvient plus. Mais ce n'est pas grave. C'est grâce à sa musique que j'ai décidé d'apprendre le français. Quant à Madonna, je l'ai croisée à une soirée à Paris. J'ai eu la chance de partager un escalier avec elle. Mais à cet instant-là, je n'ai pas osé ouvrir ma bouche…

Pascal Pellegrino

Concert de Michal en mai 2008, chantant au Sentier des Halles (acoustique):

Ca- My Gueule Acoustique, Paris mai 08

Michal en 2006, chantant "All Alone With My Gueule" à Bruxelles:

Le clip du duo de Michal et Elodie Frégé "Viens jusqu'à moi":

Elodie,Michal - Viens Jusqu'à Moi

Ca- My Gueule Acoustique, Paris mai 08

Ton opinion