Michel Cerutti: «J'essaie de garder une vie normale»
Actualisé

Michel Cerutti: «J'essaie de garder une vie normale»

Michel Cerutti est de retour à
l'antenne. L'ex de «Tout en région» rejoint Gaëlle Lavidière pour présenter les éditions du week-end.

– Michel Cerutti, après avoir présenté les infos régionales de la TSR entre 2000 et 2005, vous retrouvez un siège de présentateur. Etes-vous plutôt Darius, PPDA ou Cerutti?

– Je n'ai pas vraiment de style, ou d'influence. Il faut avant tout être soi-même. Sans oublier que c'est un journal et qu'il faut donc y garder un ton sérieux.

– Comment cela s'est-il passé? Les responsables de la TSR sont-ils venus vous chercher?

– Oui, ce qui est flatteur! En fait, on m'a demandé si j'étais intéressé. J'ai réfléchi deux semaines car, travailler le week-end, cela a des conséquences sur la vie familiale. Je me suis aussi demandé si j'avais envie de ce poste. Après l'expérience «Classe éco», durant deux ans, je me voyais bien une fois retravailler pour un magazine. Mais disons que ce sera pour plus tard!

– Quelles sont les limites entre ce que l'on peut dire ou non au journal télévisé?

– Aujourd'hui plus que jamais, il ne faut pas tomber dans la polarisation et le sensationnalisme. Dans la vie, rien n'est tout blanc ou tout noir; c'est plus compliqué. A l'heure où l'on engage des agences pour communiquer sur tout, et ainsi formater le plus possible l'information, il est de plus en plus dûr de faire du journalisme.

– Hors antenne, qui est Michel Cerutti?

– Quelqu'un qui s'occupe de sa famille et qui essaie, hors boulot, de garder une vie normale. A savoir, boire, manger, discuter, voir des amis, écouter du jazz... Mais ce n'est pas toujours facile!

(Grégoire Nappey)

Ton opinion