Actualisé 14.12.2009 à 18:01

RéactionMichel Drucker: «Ce que Johnny a eu est très grave»

Alors qu'on ne sait toujours pas si Johnny Hallyday a été sorti de son coma à Los Angeles, où il est hospitalisé, son ami Michel Drucker a fait part de son inquiétude quant à l'état de santé du rockeur.

de
fab

Ami de Johnny Hallyday, Michel Drucker est très demandé par les médias pour donner son avis sur la situation préoccupante touchant la star française.

Hier, dans le Journal du Dimanche, le présentateur de télévision déclarait: «En fait, je suis très étonné qu'il n'ait pas eu un arrêt aussi violent dans sa carrière compte tenu de ce qu'il demande comme effort à son organisme depuis tant et tant d'années. Est-ce que vous imaginez ce que ce corps a encaissé dans sa vie et, plus particulièrement, ces dernières années?»

Drucker a également affirmé que, selon lui, «Johnny n'est pas un malade comme les autres», précisant: «Il n'écoute personne. Il a toujours fait ce qu'il avait envie de faire. Moi qui le connais depuis quarante-six ans, on s'est rencontrés, on avait 22 ans tous les deux, je l'ai toujours vu tirer sur la corde. A 30, 40 ans, ça va; passé 60 ans, le corps n'est pas une machine. (…) Il a pris du Voltarene, qu'il prend comme des pastilles Valda, pour tenir debout pour chanter. Il se fait opérer d'une première hernie il y a un an. Au lieu de rester calme, trois jours après, il part tourner un film à Hongkong. Là, il se fait opérer d'une seconde hernie et il s'en va à Los Angeles. C'est-à-dire qu'à chaque fois qu'il a été opéré, il est parti au bout du monde aussitôt après».

Mais cette fois, la situation semble plus inquiétante qu'elle n'a pu l'être par le passé. C'est du moins ce qu'a laissé comprendre Michel Drucker ce matin, interrogé sur les ondes de la radio Europe 1: «Oui, bien sûr. Ce qu'il a eu est très grave, il est intubé depuis huit jours. C'est épuisant. Quand on est intubé, l'organisme souffre beaucoup. Moi, j'attends avec impatience le communiqué des médecins et le verdict du médecin qui est parti là-bas pour que les assurances puissent se prononcer. Mais ce qu'il a est très sérieux. Dire 'Johnny a bonne mine, il va bien', c'est dire n'importe quoi. Ce qu'il a est très sérieux, sinon les médecins auraient déjà dit des choses depuis longtemps».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!