Michelin, du pneu au prêt-à-porter
Actualisé

Michelin, du pneu au prêt-à-porter

Le roi du pneu gagne 100 millions d'euros avec sa ligne vêtements et accessoires.

Le camionneur Scania vient de lancer à son tour en France une ligne de vêtements, Scania Truck Gear. Conçue à l'interne et vendue chez les concessionnaires, cette section devrait générer près de 500 000 fr. en 2006. C'est peu, comparé au 6,7 milliards d'euros (10,7 milliards de francs) de revenus du camionneur suédois, note le Journal du dimanche. Ce n'est qu'un début.

Le groupe Michelin vend du prêt-à-porter depuis l'an 2000 sous le label Michelin life style. Ce département affiche un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros (155 millions de francs) par an, sur 15,5 milliards d'euros (18,6 milliards de francs) du groupe. Le secret du succès?

«Nos concessionnaires ont assuré la diffusion des produits dérivés», confie-t-on chez Michelin, qui touche des royalties sur les pulls, T-shirt, parkas, sacs destinés à l'univers professionnel. Récemment, la marque a fait son entrée dans le monde du sport et des loisirs. Ses ingénieurs ont créé des semelles pour les chaussures de tennis Babolat et une raquette de ping-pong pour Cornilleau. Michelin prépare d'autres diversifications dans des domaines où ses compétences apportent un plus.

Giuseppe Melillo

Ton opinion