Actualisé 12.03.2007 à 11:06

Micheline Calmy-Rey appelle le Soudan à renoncer à la violence

La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey a appelé lundi le gouvernement du Soudan et les groupes rebelles à renoncer à la violence.

Elle s'adressait au Conseil des droits de l'homme après l'ouverture de sa quatrième session.

«La situation au Darfour est une source de grave préoccupation. Le conflit non seulement continue mais s'aggrave de semaine en semaine. Les droits de l'homme sont violés quotidiennement et le droit international humanitaire foulé aux pieds», a déclaré la cheffe du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

L'accès des organisations humanitaires à la population civile est de plus en plus risqué et aléatoire, a poursuivi Mme Calmy-Rey.

«J'appelle les combattants, leurs commandants et le gouvernement du Soudan à cesser de croire que la violence leur permettra d'imposer une solution au conflit. Aucune solution durable ne peut reposer sur la violence», a affirmé la présidente de la Confédération.

Elle a qualifié de «très regrettable» le fait que la mission de l'ONU décidée le 13 décembre par le Conseil pour enquêter au Darfour n'ait pas pu se rendre sur place. La cheffe du DFAE a appelé le Soudan à coopérer avec le Conseil pour le suivi et la mise en œuvre de ses décisions.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!