Micheline Calmy-Rey doit se présenter devant la commission
Actualisé

Micheline Calmy-Rey doit se présenter devant la commission

Le différend qui oppose la commission de gestion du Conseil des Etats (CdG) à la direction du développement et de la coopération (DDC) s'envenime.

La CdG va entendre la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey le 13 février.

Cette audition concernera les «propos inacceptables du chef de la DDC Walter Fust, a indiqué à l'ATS le président de la CdG, le conseiller aux Etats Hansruedi Stadler (PDC/UR), confirmant des articles de la presse dominicale alémanique. La CdG «en a pris connaissance», a-t-il ajouté, sans aborder directement les reproches émis par M. Fust.

Dans le Tages-Anzeiger de vendredi, M. Fust a durement critiqué un rapport de la CdG rendu en décembre. Il reproche à la CdG d'avoir «sciemment» utilisé des chiffres qui n'étaient pas corrects et d'en avoir tiré de «fausses conclusions». Il a également déclaré qu'il était heureux de ne pas avoir à assumer les coûts de ce rapport.

Le fait qu'un haut fonctionnaire fédéral attaque de manière frontale la CdG dans une interview perturbe M. Stadler. «La CdG mène une discussion au niveau du Conseil fédéral. Le 13 février nous allons exposer notre point de vue de manière claire à la chef du Département des affaires étrangères (DFAE).»

(ats)

Ton opinion