Actualisé 07.04.2006 à 12:14

Mick Jagger se moque de la censure chinoise

Mick Jagger a ironisé sur la censure chinoise avant le premier concert des Rolling Stones en Chine, samedi à Shanghai. Il s'est réjoui que les autorités protègent la «moralité des banquiers expats et de leurs petites amies».

Cinq chansons des Stones n'ont pas passé le filtre de la censure, dont «Brown Sugar», «Honky Tonk Woman», «Beast of Burden» and «Let's Spend the Night Together», a expliqué à la presse le chanteur, qui n'a pas cité la cinquième.

«Je suis content que le ministère de la Culture protège la moralité des banquiers expats et de leurs petites amies qui vont venir au concert», a-t-il dit aux journalistes.

Samedi soir, pour la nouvelle étape de leur tournée mondiale «A bigger bang», les papys du rock joueront dans une salle de 8000 places, perdue dans la métropole aux 17 millions d'habitants. En raison du prix prohibitif des places - de 300 à 3000 yuans (48 à 480 francs) - le public sera sûrement composé de nouveaux riches chinois et d'étrangers.

Keith Richards, le guitariste, qui a indiqué «se sentir comme Marco Polo», a proposé sa solution. «Peut-être que nous pouvons jouer seulement la version instrumentale des chansons censurées», a- t-il dit.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!