Micronas supprime 300 emplois

Actualisé

Micronas supprime 300 emplois

Micronas vit une crise d'envergure. Le fabricant zurichois de puces va supprimer 300 emplois, soit un sur sept.

Il souffre dans l'activité de l'électronique de loisirs, notamment dans celle liée aux téléviseurs, un secteur pourtant en expansion.

La perte nette sur neuf mois en 2007 se monte à 483,2 millions de francs, dont 462,2 millions sur le seul troisième trimestre. Le phénomène provient de la prise en compte en une fois du montage financier de survie, soit un amortissement de goodwill de 357,6 millions et un correctif de valeurs de 87,4 millions.

Tout est revu

Le crise implique donc une restructuration en profondeur. La division Consumer, 75% du chiffre d'affaires, sera redimensionnée et la palette de produits réduite dans l'activité touchant aux téléviseurs, a indiqué jeudi Micronas. Elle devrait encore générer des pertes de 110 millions de francs ces deux prochaines années.

Micronas veut économiser 80 millions de francs d'ici 2009 grâce aux mesures engagées, qui comprennent une concentration sur la recherche et développement ainsi qu'une réorganisation du marketing et de la vente. La filiale américaine sera probablement vendue, en raison de problèmes liés à un marché fragmenté et volatil.

Du mieux en 2008

La restructuration coûtera entre 50 et 70 millions de francs, précise le communiqué. Les suppressions d'emplois interviendront conformément aux normes contractuelles en vigueur et affecteront tous les sites de production. Micronas prévoit de développer de manière ciblée la recherche dans son usine chinoise de Shanghai.

Le groupe zurichois espère pouvoir retrouver l'équilibre l'an prochain déjà, avant de dégager à nouveau des chiffres noirs au niveau opérationnel en 2009. A fin septembre, il disposait de fonds propres s'élevant à 443,2 millions de francs, après intégration de l'amortissement du goodwill et des correctifs de valeur.

Pire exercice

Au troisième trimestre, outre sa perte abyssale, Micronas a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 9% par rapport aux trois mois précédents à 186,5 millions de francs. Reste que sur neuf mois, en comparaison annuelle cette fois, les ventes ont chuté de près de 100 millions pour tomber à 539 millions de francs.

Le second pilier de Micronas s'adresse au secteur automobile, auquel le groupe zurichois livre des capteurs de mesure. L'activité, présente en Suisse, devrait être étendue afin de compenser les cycles de production des semi-conducteurs destinés aux téléviseurs.

Sur l'ensemble de l'année, la pire de l'histoire de l'entreprise, Micronas s'attend à essuyer une perte nette comprise entre 560 et 585 millions de francs. Le chiffre d'affaires devrait pour sa part se situer entre 700 et 715 millions. (ats)

Ton opinion