Microsoft ouvre les vannes pour les outils d’IA générative

Publié

Intelligence artificielleMicrosoft ouvre les vannes pour les outils d’IA générative

L’intégration dans les applications de ChatGPT, DALL-E et consorts sera facilitée.

Le générateur de textes ChatGPT alimente un débat épineux.

Le générateur de textes ChatGPT alimente un débat épineux.

DR

Microsoft a ouvert ses services Azure OpenAI aux entreprises, leur permettant d’enrichir leurs applications avec des modèles d’intelligence artificielle (IA). «Nous aidons les clients à appliquer les modèles d’IA les plus avancés du monde à leurs propres impératifs commerciaux», s’est félicité dans un tweet Satya Nadella, patron du géant informatique.

Les IA génératives d’images et de textes DALL-E et GPT-3.5 seront intégrées dans l’offre cloud de la société. Ça concerne également le très ­populaire robot de conversation ChatGPT, qui sera «bientôt» disponible, y compris sous la forme d’une interface de programmation applicative (API). Microsoft réserve cependant l’éligibilité de son service cloud «aux clients qui adhèrent aux normes d’une IA responsable et éthique» que la société a elle-même définies. Les clients sont d’ailleurs tenus de motiver leur demande d’accès, en précisant dans quel cadre et pour quel but le système serait utilisé.

La technologie fait l’objet de débats, des artistes se plaignant notamment de n’avoir pas donné leur consentement pour que leurs œuvres alimentent les générateurs d’images.

Paint réinventé

Microsoft utilise déjà OpenAI pour ses propres produits, notamment GitHub Copilot, qui aide les développeurs à écrire un meilleur code et Power BI, qui exploite le langage naturel alimenté par GPT-3 pour générer automatiquement des formules et des expressions. Mais la firme de Redmond vise également le grand public, avec Microsoft ­Designer, encore en accès limité, qui laisse créer du contenu avec des invites en langage naturel. Et Microsoft compte également s’en servir pour donner une nouvelle impulsion à son moteur de recherche Bing.

Déjà utilisé

Quant au service cloud Azure OpenAI, il est déjà en service depuis fin 2021sur invitation. Il permet par exemple de faciliter la recherche, l’extraction et le classement de données pour l’aide à la clientèle. Fondé fin 2015, OpenAI est dirigé par Sam Altman, un entrepreneur de 37 ans qui a pu compter sur le soutien financier de contributeurs de renom. Parmi eux figurent le cofondateur de Linked­In, Reid Hoffman, l’investisseur Peter Thiel, ainsi qu’un certain Elon Musk jusqu’en 2018. 

(laf)

Ton opinion

0 commentaires